Brexit: pas de ratification par le Parlement européen cette semaine

En pratique, le vote européen serait techniquement possible au plus tard jeudi, voire même vendredi.
En pratique, le vote européen serait techniquement possible au plus tard jeudi, voire même vendredi. - AFP

Pas question pour le Parlement européen (PE) de procéder au vote de ratification du traité de sortie du Royaume-Uni tant que le Parlement britannique n’aura pas voté tous les textes légaux de mise en œuvre du Brexit. C’est ce qu’a décidé ce lundi en début de soirée la Conférence des présidents (les chefs de groupe) du PE, suivant en cela la recommandation du comité de pilotage du Brexit présidé par Guy Verhofstadt. Mais pas question non plus qu’en cas de glisssement extrême du calendrier, ce soit le Parlement européen qui soit la cause d’un « no deal », une sortie brutale sans accord. Compte tenu des rebondissements et incertitudes qui ne font que se multiplier à Westminster, une gageure…

En pratique, le vote européen serait techniquement possible au plus tard jeudi, voire même vendredi s’il était décidé de prolonger la session plénière en cours cette semaine, pour autant que les parlementaires britanniques arrivent à faire leur part du boulot jusqu’à mardi, voire peut-être mercredi matin. Mais les dernières informations venant de Londres, laissant penser que dans le meilleur des cas les textes votés par la Chambre des communes n’arriveraient que vendredi à la Chambre des lords, rendaient déjà cette hypothèse de calendrier caduque…

Reste la semaine prochaine

Reste la semaine prochaine, où il n’y aura que quatre jours utiles, le 31 octobre tombant le jeudi. Cette perspective au demeurant très incertaine cause déjà des casse-tête aux parlementaires comme à l’institution. La semaine prochaine est une semaine dite « verte », où les députés retournent dans leurs circonscriptions, ou bien voyagent dans le cadre de délégations officielles à l’étranger, forcément organisées de longue date… Quant aux services administratifs, ils étaient censés être fortement dégarnis, vu que la semaine prochaine est celle des congés de la Toussaint. Visiblement, beaucoup de monde devra rester en « stand-by » jusqu’à la dernière minute…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Patrick Dewael (Open-VLD), président de la Chambre, est l’un des noms qui circulent pour monter en première ligne.

    Négociations fédérales: qui va monter? Plusieurs noms circulent

  2. d-20191208-3XNE16 2019-12-08 09:11:53

    Le bulletin climatique de la Belgique continue à se dégrader

  3. Le succès des universités francophones est incontestable et la tendance s’inscrit dans le long terme.

    Enseignement supérieur: toujours plus d’étudiants dans les universités francophones

La chronique
  • La grande misère du choix électoral

    Le point qui a le plus surpris dans l’interview que Marc Uyttendaele et moi-même avons donnée au Soir le 23 novembre est apparemment la perspective d’organiser un référendum sur le cadre institutionnel de la Belgique.

    De fait, il y avait de quoi être surpris. Je ne suis pas un partisan déclaré du référendum, et je me rappelle fort bien Marc Uyttendaele, en 1993, s’opposant farouchement, comme Xavier Mabille, à l’idée de demander au peuple de se prononcer sur le cadre fédéral dans lequel basculait officiellement la Belgique à l’époque.

    Je ne veux pas revenir, ici, sur le référendum en tant que tel, qui est à mes yeux un procédé de la dernière chance en...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: l’insulte! Bon sang, mais c’est bien sûr!

    Mais comment n’y ont-ils pas pensé plus tôt ? Les conseillers du Roi avec leurs « Et que je vous sers le café. Et que je vous écoute patiemment »… et Paul Magnette qui fait des vidéos expliquant qu’il recherche « des solutions constructives pour tous, de Zeebruges à Arlon et d’Eupen à Mouscron », en français et en néerlandais ? Que dire des Vande Lanotte, Reynders, Bourgeois et Demotte engoncés dans de chics costumes pour faire honneur à la fonction ?

    ...

    Lire la suite