Coup dur pour le Standard: Emond sera absent à Francfort en Europa League

@News
@News

C’est ce mardi que Michel Preud’homme dévoilera sa sélection pour le match d’Europa League que le Standard disputera jeudi soir à la Commerzbank-Arena de Francfort. Celle-ci ne comportera évidemment pas les noms de Bope Bokadi, qui était hier à l’Académie et va entamer sa rééducation après l’opération au genou subie vendredi, pas davantage que ceux d’Anthony Limbombe (genou), Reginal Goreux (biceps fémoral) et, comme prévu depuis le match de samedi face à Genk, Renaud Emond (tibia).

Attendus mercredi à 8 heures à l’Académie, les joueurs liégeois quitteront leur complexe d’entraînement une heure plus tard pour rejoindre, à bord du car du Standard, leur hôtel à Francfort, où ils dîneront tous ensemble avant de faire la sieste et de découvrir sur le coup de 19 heures la Commerzbank-Arena, à l’occasion du dernier galop d’entraînement avant la rencontre.

Un stade ultramoderne de 50.000 places qui, comme c’est le cas lors de chaque sortie des Aigles (c’est le surnom des joueurs de l’Eintracht), sera sold out, même si une (petite) partie de tribune restera fermée en raison du huis clos partiel décrété par l’UEFA dans la foulée des incidents survenus lors du match à Guimaraes au début du mois d’octobre.

Sur le plan sportif, l’entraîneur autrichien de Francfort, Adi Hütter, sera privé des services du Français Almany Touré, qui vendredi dernier avait début la rencontre face à Leverkusen à droite d’une défense à trois, aux côtés de Hasebe et Hinteregger, avant de quitter le terrain vaincu suite à une blessure à la cuisse qui le laissera sur le flanc durant un mois, ce qui lui fera manquer également le match retour à Sclessin. David Abraham et Evan N’Dicka devraient se disputer la place vacante, avec une légère préférence pour le premier cité.

L’attaquant portugais André Silva, débarrassé de ses douleurs au tendon d’Achille et que les joueurs liégeois avaient déjà affronté la saison dernière lorsqu’il militait au FC Séville, devrait lui aussi effectuer son retour dans la sélection allemande.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Image=d-20191023-3WUWKM_high

    Comment Nethys est devenue l’EuroMillions pour ses top managers

  2. Image=d-20170615-3F9AGQ_high

    Bruxelles: la Cour des comptes évalue le déficit à 541 millions pour 2020

  3. belgaimage-157096244-full

    Le bout du tunnel approche pour la Commission von der Leyen

La chronique
  • Etats-Unis: quand le dissident torpille le président…

    Qui affrontera Donald Trump lors de l’élection présidentielle américaine de novembre 2020 ? Joe Biden et Elizabeth Warren se tirent la bourre depuis des mois. À moins que Michael Bloomberg ne vienne rebattre les cartes ?… Réponse le 16 juillet prochain, au terme de la convention démocrate de Milwaukee.

    Répéter cette question à l’envi laisse à penser que Donald Trump, en primus inter pares, sera d’office le candidat du Parti républicain… Si telle est l’hypothèse la plus plausible, gardons tout de même à l’esprit que ce n’est pas la seule.

    Ainsi, dimanche dernier, sur CNN, le sénateur sortant de l’Arizona, Jeff Flake, un des principaux détracteurs de l’actuel président au sein du Parti républicain, a lancé un appel pour que quelqu’un se présente, en interne, contre Trump. Ceci afin de « rappeler aux républicains ce que cela signifie vraiment d’être conservateur, et aussi d’être correct ».

    Flake pourrait-il être celui-là ? « Je ne pense pas, il y a de meilleurs candidats...

    Lire la suite

  • Le pactole des dirigeants de Nethys: dis, c’est comment 18,6 millions?

    Depuis la révélation des montants touchés par les dirigeants de Nethys, beaucoup ont tenté de se figurer ce que représentait ce chiffre stratosphérique. Deux millions, cinq millions on voyait encore à peu près, mais 11,6 millions pour un seul homme et 18,6 pour quatre, pour le coup on avait du mal.

    Sur les réseaux sociaux, chacun y est allé de son essai de mise en perspective. Pour Cédric Halin, le bourgmestre d’Olne...

    Lire la suite