Accueil Culture Livres

Isabelle Spaak: «Avoir un écrivain dans sa famille, c’est affreux»

Le roman d’Isabelle Spaak a une allure folle.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

Isabelle Spaak est un écrivain rare. Ce qui nous la rend précieuse. Trois romans en douze ans. Mais trois romans qui comptent : Ça ne se fait pas (2004), Pas du tout mon genre (2006) et Une allure folle (2016), entrecoupés par un reportage au sein de la base du PS français, Militants (2011). Trois romans qui parlent de sa famille et donc d’elle-même, trois romans qui vont cependant bien au-delà de la saga familiale et acquièrent une valeur universelle, trois romans à l’écriture simple, sans gras ni superflu. Une allure folle, c’est aussi l’élégance sobre des romans d’Isabelle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs