Accueil Monde

Georges Prévélakis: «On a accusé les Grecs comme si c’était une question de race»

Le spécialiste franco-grec de géopolitique revient sur la rupture entre Athènes et ses partenaires européens.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 5 min

Quelques jours après le « non » grec au plan de réformes proposé par les créanciers du pays, le dissentiment entre Athènes et ses partenaires demeure complet. Comment en est-on arrivé là ? Et surtout, quelles pourraient être les conséquences d’un divorce en termes géostratégiques ? Nous avons posé la question à Georges Prévélakis, ex-diplomate, spécialiste franco-grec de géopolitique et professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Comment en est-on arrivé à ce climat de défiance mutuel ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs