Brexit: feu vert du Parlement européen à plusieurs mesures en cas de «no-deal»

Brexit: feu vert du Parlement européen à plusieurs mesures en cas de «no-deal»
AFP

Le Parlement européen a adopté mardi plusieurs mesures d’urgence au cas où l’Union européenne et le Royaume-Uni se quittaient sans accord négocié (« no deal »).

L’une d’elles prolonge – incertitude oblige – le plan d’urgence adopté en avril dernier, en garantissant que les financements de l’UE pour 2020 seront disponibles même en cas de no-deal pour les bénéficiaires au Royaume-Uni de programmes tels qu’Horizon 2020, Erasmus+ ainsi que des politiques agricoles et régionales.

Pour ce faire, le Royaume-Uni devrait toutefois continuer de payer sa contribution et accepter les contrôles et audits nécessaires, ce qui est très incertain en cas de divorce brutal.

Le projet de recommandation était avancé par Johan Van Overtveldt (N-VA, ECR) en tant que président de la commission des budgets. Le texte a été adopté par 543 voix pour, 30 contre et 46 abstentions.

Une autre mesure d’urgence prolongée ce mardi par les eurodéputés touche la période d’octroi d’autorisations de pêche simplifiées pour les navires de l’Union dans les eaux du Royaume-Uni et les opérations de pêche des navires du Royaume-Uni dans les eaux de l’Union, qui sera prolongée jusqu’au 31 décembre 2020.

Les députés ont aussi approuvé la proposition de la Commission autorisant le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM) à soutenir les travailleurs qui seraient touchés par un Brexit sans accord.

Jusqu’ici, les gouvernements de l’UE ne pouvaient faire appel au soutien financier du FEM que pour les travailleurs et les indépendants ayant perdu leur emploi à cause de la mondialisation ou d’une crise économique.

Une autre proposition de la Commission devrait être approuvée ce jeudi. Elle permettrait aux États membres directement touchés par le Brexit d’accéder au soutien financier du Fonds de solidarité de l’UE, aujourd’hui uniquement destiné aux catastrophes naturelles.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 10844589-050

    France: condamné, Mélenchon dénonce un «procès politique»

  2. d-20191015-3WNJFK 2019-10-15 15:16:54

    La voiture cède lentement du terrain: des différences importantes selon les régions

  3. d-20191008-3WJ5PV 2019-10-08 12:36:39

    Climat: le transport maritime pèse autant que toutes les voitures belges

La chronique
  • France: les premières leçons d’une révolte sociale

    Jeudi, grande manifestation syndicale contre la réforme des retraites : énorme succès.

    Samedi, trente manifestations de « gilets jaunes » dans la foulée de cette révolte sociale : énorme bide.

    Spectaculaire retournement de situation. Il y a encore quelques mois, il était de bon ton de gloser sur le fait que le mouvement « gilet jaune » avait ringardisé et marginalisé le mouvement syndical. Le verdict est tombé.

    Arnaque médiatique

    En vérité, nous avons été victimes d’une énorme arnaque médiatique (on reconnaîtra que j’ai tenté, sans succès, de la démystifier).

    Jeudi donc, près d’un million de citoyennes et de citoyens ont défilé dans toute la France.

    Au plus fort du mouvement des « gilets jaunes », ils furent 300.000. Or, à l’époque...

    Lire la suite

  • PS et N-VA: casa Kafka

    Et donc voilà Paul Magnette qui reprend cet après-midi le chemin du palais royal. Après des mois utilisés par d’autres à « dégager le terrain » – une manière cosmétique d’occuper le vide –, le président du PS a fait le boulot. Il pourrait même ne pas venir les mains vides : il aura à tout le moins essayé un scénario qui aurait sorti le pays de la crise et d’une transition en affaires courantes de moins en moins légitime démocratiquement. Il aurait produit un gouvernement. Ric-rac, mais un gouvernement....

    Lire la suite