Norvège: un homme armé vole une ambulance et renverse plusieurs personnes (photos)

La police norvégienne a arrêté mardi à Oslo un homme armé qui a « délibérément » fauché des passants à bord d’une ambulance volée, blessant légèrement quatre personnes, dont des jumeaux en bas âge dans un landau.

Les motivations du suspect n’étaient pas immédiatement connues, mais la police a dit n’avoir « pour l’instant aucune information (indiquant) que l’incident est de nature terroriste ».

« Quel était l’objectif ? Quel était le motif ? Nous ne pouvons répondre à un stade si précoce » de l’investigation, a déclaré la cheffe de la section d’investigation de la police d’Oslo, Grete Lien Metlid, lors d’une conférence de presse.

Le drame s’est joué après un accident dans lequel s’est retourné un véhicule dont se sont extraits un homme et une femme, laquelle a quitté les lieux avant d’être elle aussi arrêtée.

Selon la police, l’individu a ensuite mis en joue des policiers dépêchés sur place et tenté de les percuter au volant d’une ambulance qu’il a détournée.

« Selon les témoignages et ce qu’on a pu observer, le suspect a roulé délibérément sur le trottoir pour renverser des victimes au hasard », a précisé Johan Fredriksen, commissaire adjoint de la police d’Oslo.

L’homme arrêté est un Norvégien de 32 ans, déjà très défavorablement connu des services de police. Il est maintenant officiellement soupçonné de « tentative de meurtre ».

L’autre suspecte est une Norvégienne de 25 ans, qui a elle aussi des antécédents judiciaires et que la police a décrite mardi comme « semblant sous l’emprise » de substances au moment des faits.

Sur les différentes étapes du périple criminel, les enquêteurs disent avoir retrouvé deux armes à feu, à savoir un fusil de chasse et un pistolet-mitrailleur Uzi, et ce qui est « selon toute vraisemblance » des produits stupéfiants.

La police examine des liens que les deux suspects ont eus, selon des médias locaux, dans le passé avec l’extrême droite. La nature de leur relation n’était quant à elle pas connue dans l’immédiat. Ils n’ont pas encore été entendus à ce stade.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Une touche d’humour dans la fin de campagne de Boris Johnson
: une vidéo parodiant le film «
Love actually
» et promettant, en pancartes «
détournées
», l’aboutissement du processus du Brexit.

    Les élections législatives au Royaume-Uni, un air de deuxième référendum Brexit

  2. Même s’ils ne le disent pas ouvertement, les deux informateurs privilégient l’arc-en-ciel élargi.

    Coalition fédérale: l’arc-en-ciel élargi au CD&V est en pole position

  3. CLIMATE CONFERENCE COP25 MADRID WEDNESDAY

    COP25: les Belges proches d’un accord sur un plan climat insuffisant

La chronique
  • Requiem pour M.

    Une femme blonde habillée de noir avec un collier de perles, embrasse le visage d’une jeune femme aux cheveux très courts, façon punk, allongée dans son cercueil. L’image est incroyable. Insoutenable pour certains, troublante pour d’autres. Très belle en fait, et forte, si forte. Cette photo, parue avec bien d’autres dans le New York Times en fin de semaine dernière est celle de Marieke Vervoort, athlète paralympique belge et multimédaillée. C’est Marieke qui est dans ce cercueil de bois, et c’est sa maman Odette qui l’embrasse, alors qu’elle vient juste de mourir. A sa demande. Par euthanasie.

    Cette photo d’une intimité absolue, les parents de Marieke l’ont découverte en même temps que les lecteurs du New York Times sur le site du journal, le jour de la publication d’un très long article qui raconte la mort désirée de l’athlète paraplégique, mais aussi des mois qui ont précédé cette fin de vie vécue comme une libération. Le dimanche, le journal américain a publié le récit complet dans un...

    Lire la suite

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite