Norvège: un homme armé vole une ambulance et renverse plusieurs personnes (photos)

La police norvégienne a arrêté mardi à Oslo un homme armé qui a « délibérément » fauché des passants à bord d’une ambulance volée, blessant légèrement quatre personnes, dont des jumeaux en bas âge dans un landau.

Les motivations du suspect n’étaient pas immédiatement connues, mais la police a dit n’avoir « pour l’instant aucune information (indiquant) que l’incident est de nature terroriste ».

« Quel était l’objectif ? Quel était le motif ? Nous ne pouvons répondre à un stade si précoce » de l’investigation, a déclaré la cheffe de la section d’investigation de la police d’Oslo, Grete Lien Metlid, lors d’une conférence de presse.

Le drame s’est joué après un accident dans lequel s’est retourné un véhicule dont se sont extraits un homme et une femme, laquelle a quitté les lieux avant d’être elle aussi arrêtée.

Selon la police, l’individu a ensuite mis en joue des policiers dépêchés sur place et tenté de les percuter au volant d’une ambulance qu’il a détournée.

« Selon les témoignages et ce qu’on a pu observer, le suspect a roulé délibérément sur le trottoir pour renverser des victimes au hasard », a précisé Johan Fredriksen, commissaire adjoint de la police d’Oslo.

L’homme arrêté est un Norvégien de 32 ans, déjà très défavorablement connu des services de police. Il est maintenant officiellement soupçonné de « tentative de meurtre ».

L’autre suspecte est une Norvégienne de 25 ans, qui a elle aussi des antécédents judiciaires et que la police a décrite mardi comme « semblant sous l’emprise » de substances au moment des faits.

Sur les différentes étapes du périple criminel, les enquêteurs disent avoir retrouvé deux armes à feu, à savoir un fusil de chasse et un pistolet-mitrailleur Uzi, et ce qui est « selon toute vraisemblance » des produits stupéfiants.

La police examine des liens que les deux suspects ont eus, selon des médias locaux, dans le passé avec l’extrême droite. La nature de leur relation n’était quant à elle pas connue dans l’immédiat. Ils n’ont pas encore été entendus à ce stade.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous