Accueil Belgique Politique

Elections 2019: 150 jours de blocage au fédéral, dans l’indifférence générale

Cinq mois ont passé depuis les élections, dix depuis la chute du gouvernement. Dans la population, pas de réaction, malgré la gravité de la situation.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Entre citoyens et politiques, il y a un gros souci, l’indifférence monte, ça ne date pas d’hier, mais c’est flagrant en ce moment : voir le détachement, un peu de m’en-foutisme dedans, qui domine dans la population par rapport au blocage au fédéral. Nous franchirons samedi les 150 jours sans gouvernement depuis les élections du 26 mai. Auxquels il faut ajouter cinq bons mois, 150 jours donc, si l’on se réfère à la chute du gouvernement Michel en décembre 2018. Ce qui fait 300 au total. Et les gens, comme on les appelle, eux, s’en fichent à peu près, ou affectent de s’en ficher.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Renaert Chantal, mercredi 23 octobre 2019, 14:17

    Ce qui est dommage c'est que les électeurs croyent jouer la carte de la sécurité en votant pour les partis traditionnels. Mais,au bout du compte, ces partis ne pensent qu'à rester en place et ne respectent jamais leurs programmes. Le jour oû le citoyen prendra le tout petit risque de donner la parole à des partis innovateurs qui n'ont peut-être pas de programme bien défini mais veulent changer la manière de gouverner et impliquer davantage le citoyen, ce jour là on verra les choses changer. La politique ne devrait pas être un "métier" mais un service à la nation

  • Posté par Tamo Guillaume, mercredi 23 octobre 2019, 12:51

    Nos derniers gouvernements ont rarement été annonciateur de bonnes nouvelles ces dernières années pour le portefeuille des citoyens et la gestion de leur quotidien (activités professionnelles, pension, SNCB, ..). Ceci explique peut être pourquoi la situation actuelle n'est pas pour déplaire à certains ...

  • Posté par Dubray Georges, mercredi 23 octobre 2019, 11:20

    Le seul problème les incompétences de certains parti qui ont eu la voix de citoyens déçus de cette politique a fric. Le pouvoir ils sont tous attirés pour le profit, des décisions pour avoir le vote des citoyens ont étés promises mais hélas intenables car impossible a réaliser. C est quoi le paradis un endroit ou tout le monde vit bien en bonne santé sans guerre etc... c est pour cela que cela reste un rêve. Revenons sur terre et arrondissons les angles et faites un maximum pour s entendre la sera une grande évolution.

  • Posté par Dubray Georges, mercredi 23 octobre 2019, 11:20

    Le seul problème les incompétences de certains parti qui ont eu la voix de citoyens déçus de cette politique a fric. Le pouvoir ils sont tous attirés pour le profit, des décisions pour avoir le vote des citoyens ont étés promises mais hélas intenables car impossible a réaliser. C est quoi le paradis un endroit ou tout le monde vit bien en bonne santé sans guerre etc... c est pour cela que cela reste un rêve. Revenons sur terre et arrondissons les angles et faites un maximum pour s entendre la sera une grande évolution.

  • Posté par PAEME FREDERIC, mercredi 23 octobre 2019, 5:42

    Ou comment démontrer par l'absurde, tant au nord qu'au sud du pays, que le fédéral est devenu inutile et donc le pays aussi...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs