Accueil Opinions Chroniques Vous avez de ces mots

Êtes-vous «oignon» ou «ognon»?

Une seule lettre vous manque et tout est dépeuplé...

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La (re)découverte des rectifications orthographiques promulguées dès 1990 a mis en évidence la coexistence des graphies oignon et ognon. Mais pourquoi ce -i- a-t-il soulevé la polémique ?

Pour certains, la graphie oignon remonte aux premiers textes français et, à ce titre, doit être conservée. Pour d’autres, ognon et oignon sont tous deux attestés depuis longtemps dans les dictionnaires. En outre, o(i)gnon se prononce comme dans rognon, non comme dans moignon. Le -i- de oignon introduit donc une possible confusion pour les apprenants du français.

La graphie ognon permet de rectifier une incontestable «anomalie orthographique». Quant à oignon, il est le produit de l’histoire de la langue, mais aussi des errements de celle-ci.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Jean-Jacques Coets, mercredi 17 février 2016, 14:29

    Ha ! Ces douces anomalies de la langue française... Pour ma part, elles peuvent bien disparaitre, sans verser une larme... Elles m'ont fait souffrir sur les bancs d'école, donnent une image surannée au français au yeux des allophones et n'enrichissent en rien la langue, qui n'a guère besoin de ces incongruités pour être belle et riche.

Aussi en Vous avez de ces mots...

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs