Accueil Monde États-Unis

Procédure de destitution de Trump: témoignage «explosif» au Congrès d’un diplomate en poste à Kiev

« Ce que j’ai entendu aujourd’hui de la part de Bill Taylor était très troublant et explosif », a tweeté l’élu démocrate du Congrès Adriano Espaillat.

Temps de lecture: 2 min

Un diplomate américain en poste à Kiev a livré mardi devant le Congrès un témoignage « explosif » dans l’affaire ukrainienne, plaçant Donald Trump, qui est sous la menace d’une procédure de destitution, dans une situation particulièrement délicate. Très remonté, le président américain a de son côté comparé la procédure le visant à un « lynchage », mot lourd de sens aux Etats-Unis, où il est associé aux meurtres de Noirs par des Blancs aux XIXe et XXe siècles, essentiellement dans le Sud.

Les élus de la Chambre des représentants cherchent à déterminer si Donald Trump a utilisé la politique étrangère américaine à des fins politiques personnelles. Concrètement, ils veulent comprendre si le président de la première puissance mondiale a fait pression sur l’Ukraine, chantage économique à l’appui, pour que ce pays enquête sur son rival démocrate Joe Biden. Selon le Washington Post, Bill Taylor, chargé d’affaires américain en Ukraine, a renforcé mardi, lors d’un témoignage à huis clos, les soupçons pesant contre le locataire de la Maison Blanche.

« Le témoignage le plus accablant que j’ai entendu »

Il a relaté que Gordon Sondland, ambassadeur américain auprès de l’Union européenne (UE), lui avait clairement indiqué que M. Trump avait lié le déblocage d’une aide à l’Ukraine à l’annonce par Kiev d’une enquête visant le fils de M. Biden, qui fut au conseil d’administration d’une entreprise ukrainienne. M. Sondland « m’a dit (.) que tout était lié à une telle annonce, y compris l’aide économique », a-t-il raconté, selon le quotidien.

« Ce que j’ai entendu aujourd’hui de la part de Bill Taylor était très troublant et explosif », a tweeté l’élu démocrate du Congrès Adriano Espaillat. « C’était tout simplement le témoignage le plus accablant que j’ai entendu », a surenchéri l’élue Debbie Wasserman Schultz, également démocrate. Dans un message daté de début septembre adressé à M. Sondland, M. Taylor s’inquiétait ouvertement des pressions exercées par la Maison Blanche sur la présidence ukrainienne. Je « trouve ça dingue de suspendre l’aide sécuritaire en échange d’un coup de main pour une campagne politique », écrivait-il.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par De Ronde Michel, mercredi 23 octobre 2019, 10:52

    Je constate que l'on en est toujours à l'histoire de l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a des preuves, mais attention cette fois, "accablantes et explosives" et que Trump reste malgré tout toujours sous la "menace" d'une procédure de destitution "Démocrate" qui n'avance pas d'un pouce.

  • Posté par Lambert Guy, mercredi 23 octobre 2019, 7:53

    Est-il exact que Biden avait également fait pression sur l'Ukraine pour que l'enquête visant son fils s'arrête?

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 23 octobre 2019, 9:57

    Ah, les trolls de Poutine sont de retour sur ce forum...

  • Posté par ROOS Christophe, mardi 22 octobre 2019, 23:18

    C'est si compliqué la démocratie américaine. Cela étant, la vidéo est inutile, elle n'apporte rien. Ce sera intéressant par contre de voir ce qui peut être fait à l'encontre de Mr. Trump. Ici on relatte, on ne va pas sur le fond, c'est dommage.

  • Posté par Grulois Stanislas, mardi 22 octobre 2019, 22:56

    Oui je sais. Je ne devrais pas. Ça semble pathétique mais là j'attends certains commentaires avec une forme d'impatience ! Et je rigole déjà.

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs