24 heures vélo: les chars sont partis (vidéos)

24 heures vélo: les chars sont partis (vidéos)
René Breny

Le départ des 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve a été donné, mercredi sur le coup de 13h, sur la Grand-Place de la cité universitaire. Une septantaine de vélos de différentes catégories (courses, folklore, humanitaire…) se sont élancés sur un circuit de quatre kilomètres (2,8 pour les vélos folkloriques) à travers la ville. Comme le veut la tradition, plusieurs personnalités ont lancé le premier tour, dont la ministre de l’enseignement supérieur et des sports Valérie Glatigny, le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Pierre-Yves Jeholet et le recteur de l’UCLouvain Vincent Blondel.

Le ministre wallon du budget Jean-Luc Crucke, la bourgmestre d’Ottignies-Louvain-la-Neuve Julie Chantry, le député provincial Marc Bastin ont également bouclé le tour d’honneur, aux côtés des organisateurs et de sportifs comme des hockeyeuses de l’équipe nationale des Red Panthers. Ils étaient suivis de vélos folkloriques aux formes étonnantes, du camion de pompiers à l’avion en passant par un aquarium, une vache, une reconstitution sur roues du plan incliné de Ronquières ou encore l’incontournable casier d’Orval des étudiants gaumais de Pierrard.

Une des manifestations les plus importantes du folklore étudiant en Belgique

Si la volonté des organisateurs est de garder la course de vélo au centre de l’événement qui se terminera jeudi à 13h, les 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve sont surtout une des manifestations les plus importantes du folklore étudiant en Belgique. Ce qui implique la mise en place d’une série de mesures de prévention pour encadrer la fête dans la nuit de mercredi à jeudi, et la présence en nombre de policiers et de services de secours prêts à intervenir.

L’organisation a également la volonté d’ouvrir l’événement vers l’extérieur, avec des animations ce mercredi après-midi pour les enfants et les adolescents, une fête prévue pour les habitants de Louvain-la-Neuve, et le lancement d’une catégorie de vélos participant à l’épreuve sous la bannière d’entreprises.

Sur le même sujet
Honneurs sportifsBelgique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Greenpeace a mené une action spectaculaire à l’ouverture du sommet européen, jeudi matin
: ses militants ont pris d’assaut la façade du bâtiment, déployant de grandes banderoles qui donnaient l’impression que le bâtiment était en feu. Des feux de détresse ont également été allumés en divers endroits pour faire de la fumée.

    Sommet européen: alerte orange sur l’ambition «neutralité carbone» en 2050

  2. Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne.

    Les marchés du carbone empoisonnent la COP25 Madrid

  3. ©News

    Europa League: éliminé, le Standard peut nourrir des regrets

La chronique
  • Peut-on se payer la Maison-Blanche?

    I’m not a billionnaire ! », a lâché, amère, la sénatrice de Californie, Kamala Harris, en annonçant qu’elle abandonnait la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine.

    La pique visait sans doute moins Donald Trump que deux candidats de son propre parti, Tom Steyer et Michael Bloomberg, dont les fortunes personnelles sont estimées, respectivement, à 1,6 milliard et 50 milliards de dollars par le magazine Forbes.

    Que des hommes, blancs, et vieux, comme Steyer (62 ans) et Bloomberg (77 ans), mais aussi Joe Biden (77 ans) ou Bernie Sanders (78 ans), puissent – sauf surprise – mener campagne jusqu’à la convention démocrate de Milwaukee, prévue en juillet 2020, alors que Kamala Harris, self-made woman de 55 ans, métisse, de père jamaïcain et de mère indienne, ait dû jeter l’éponge début décembre 2019 est déjà, en soi, problématique pour certains progressistes.

    Qu’à l’instar de l’actuel président...

    Lire la suite

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite