Chine: un café à animaux teint des chiens pour les faire ressembler à des pandas

Chine: un café à animaux teint des chiens pour les faire ressembler à des pandas

Un café à animaux du sud-ouest de la Chine, qui teint des chiens en noir et blanc pour les faire ressembler à des bébés pandas, suscitait mercredi un intense débat en ligne sur le droit animal. L’établissement a ouvert le mois dernier à Chengdu dans le Sichuan, la province berceau des célèbres ursidés, et offre à l’affection des clients six chiens de race chow-chow. Une vidéo publiée par le site d’informations Hongxing News montre des visiteurs caresser les petites bêtes à poil duveteux et les appeler des « chiens pandas ».

Encouragé par leur succès auprès des clients, le propriétaire du café, M. Huang, explique proposer désormais des services de teinture pour animaux de compagnie. « Chaque teinture coûte 1.500 yuans (190 euros) », explique-t-il au média. « C’est plutôt cher. » Une fois formé, un membre du personnel peut « transformer » un chow-chow en panda « en environ une journée », assure M. Huang.

Les colorants « peuvent endommager la fourrure et la peau des animaux »

Le hashtag en chinois #TeindreUnChienEnPandaPour1500Yuans a connu un succès viral et accumulé plus de 170 millions de vues sur le réseau social Weibo, générant un flux de commentaires indignés. « Je propose de teindre le propriétaire du café en noir et blanc », a ironisé un utilisateur. « Les chiens et les chats aiment leurs compagnons humains, peu importe leur apparence extérieure. Pourquoi ne pourrait-on pas faire preuve de la même bonté envers eux ? », a écrit un autre internaute.

Dans la vidéo, M. Huang assure que les teintures sont importées du Japon et sont inoffensives pour les chiens. Mais un vétérinaire, Li Daibing, a déclaré à Hongxing News que les colorants « peuvent endommager la fourrure et la peau des animaux ».

Sur le même sujet
AnimauxChine
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous