Nethys: François Fornieri renonce à l’achat de Win et Elicio

Nethys: François Fornieri renonce à l’achat de Win et Elicio
PhotoNews

Les sociétés Ardentia Holding et Ardentia Tech, en concertation avec Nethys, ont décidé de renoncer à la reprise des sociétés Win et Elicio. Par conséquent, Nethys reste actionnaire unique de ces deux sociétés », annonce ce mercredi soir François Fornieri dans un communiqué de presse. Alors que les discussions étaient en cours depuis quelques jours, dans le plus grande discrétion, un accord entre les deux parties est intervenu en soirée.

« En décidant de m’impliquer dans Ardentia, ma volonté a toujours été de mettre mon enthousiasme et mon expérience d’entrepreneur au service de ces projets. J’ai toujours voulu développer une activité économique permettant de maintenir des outils forts dans le bassin liégeois. C’est dans ce même esprit et dans le but de retrouver un climat serein permettant la poursuite des activités des sociétés qu’une solution a été trouvée », commente François Fornieri, l’administrateur délégué d’Ardentia.

Pour rappel, le gouvernement wallon a déposé une dénonciation au parquet suite aux conditions dans lesquelles ces deux ventes ont été menées. Vendredi dernier, le domicile de François Fornieri a été perquisitionné dans le cadre de cette enquête, toujours en cours.

Le nouveau directeur général ad interim de Nethys, Renaud Witmeur, a réagi dans la foulée. « L’avenir d’Elicio et de Win, sociétés rentables et en développement, pourra ainsi être préparé dans un contexte serein et sans précipitation ». Nethys se réjouissant « du dialogue constructif et efficace noué avec M Fornieri qui a permis ce dénouement rapide ».

Sur le même sujet
Économie et finances
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10839195-004

    Soudain, la fin du monde à Venise

  2. Image=d-20191023-3WUWKM_high

    Comment Nethys est devenue l’EuroMillions pour ses top managers

  3. Image=d-20170615-3F9AGQ_high

    Bruxelles: la Cour des comptes évalue le déficit à 541 millions pour 2020

La chronique
  • Etats-Unis: quand le dissident torpille le président…

    Qui affrontera Donald Trump lors de l’élection présidentielle américaine de novembre 2020 ? Joe Biden et Elizabeth Warren se tirent la bourre depuis des mois. À moins que Michael Bloomberg ne vienne rebattre les cartes ?… Réponse le 16 juillet prochain, au terme de la convention démocrate de Milwaukee.

    Répéter cette question à l’envi laisse à penser que Donald Trump, en primus inter pares, sera d’office le candidat du Parti républicain… Si telle est l’hypothèse la plus plausible, gardons tout de même à l’esprit que ce n’est pas la seule.

    Ainsi, dimanche dernier, sur CNN, le sénateur sortant de l’Arizona, Jeff Flake, un des principaux détracteurs de l’actuel président au sein du Parti républicain, a lancé un appel pour que quelqu’un se présente, en interne, contre Trump. Ceci afin de « rappeler aux républicains ce que cela signifie vraiment d’être conservateur, et aussi d’être correct ».

    Flake pourrait-il être celui-là ? « Je ne pense pas, il y a de meilleurs candidats...

    Lire la suite

  • Le pactole des dirigeants de Nethys: dis, c’est comment 18,6 millions?

    Depuis la révélation des montants touchés par les dirigeants de Nethys, beaucoup ont tenté de se figurer ce que représentait ce chiffre stratosphérique. Deux millions, cinq millions on voyait encore à peu près, mais 11,6 millions pour un seul homme et 18,6 pour quatre, pour le coup on avait du mal.

    Sur les réseaux sociaux, chacun y est allé de son essai de mise en perspective. Pour Cédric Halin, le bourgmestre d’Olne...

    Lire la suite