Le «camion de l’horreur»: ce que l’on sait

Le «camion de l’horreur»: ce que l’on sait
AFP

1 Le camion est passé par la Belgique

Le camion a été embarqué sur un bateau au port de Zeebruges en direction de l’Angleterre. Cette information a été confirmée par le bourgmestre de Bruges. Le parquet fédéral a ouvert une enquête.

2 Le conducteur a été arrêté

Agé de 25 ans et originaire d’Irlande du Nord, le chauffeur a été arrêté dans le cadre d’une enquête pour meurtre et a été auditionné par la police. On ignore à ce stade s’il savait qu’il y avait des personnes entassées dans le camion qu’il conduisait.

Deux habitations en Irlande du Nord, d’où est originaire le chauffeur du camion dans lequel ont été retrouvés 39 corps hier à Essex en Angleterre, ont été perquisitionnées durant la nuit de mercredi à jeudi, rapportent les médias britanniques.

3 L’origine du camion n’est pas confirmée

Alors que la police britannique avait indiqué que le camion était « de Bulgarie », le Premier ministre bulgare Boyko Borissov a confirmé qu’il était immatriculé dans son pays par un citoyen irlandais.

Il « n’est plus entré sur le territoire de notre pays depuis. Il n’y a pas de lien avec nous, seulement les plaques d’immatriculation », a-t-il déclaré à la télévision locale.

Pour Dimitar Dimitrov, directeur exécutif de la Chambre des transporteurs routiers bulgares, il est courant que des ressortissants enregistrent des entreprises en Bulgarie pour « profiter de la fiscalité favorable », a-t-il dit à l’AFP.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous