Des milliers de ménages payent leur facture d’énergie jusque 600 euros trop cher par an

Des milliers de ménages payent leur facture d’énergie jusque 600 euros trop cher par an
Philippe Turpin

Un très grand nombre de ménages et d’entreprises belges dépensent chaque année des centaines d’euros de trop pour leur facture d’énergie, selon une nouvelle analyse de la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (Creg) publiée jeudi. Le consommateur n’opte pas toujours pour la formule la moins chère et reste parfois lié à des « contrats dormants », plus onéreux. Le régulateur a donc amélioré son outil de comparaison, qui couvre désormais près de 100 % des contrats.

D’après les statistiques de la Creg, quelque 360.000 ménages déboursent chaque année plus de 600 euros de trop pour leur énergie. Ce surcoût atteint 3.450 euros par an pour près de 20.000 PME. « Plus de 600.000 ménages et 70.000 PME n’ont pas changé de contrat ces dernières années, bien qu’ils puissent le faire sans payer d’indemnités moyennant un préavis d’un mois », détaille Laurent Jacquet, directeur des prix.

Ceux qui concluent un nouveau contrat n’optent par ailleurs pas automatiquement pour l’offre la moins chère : 50 à 60 % des ménages ont choisi les dix produits les plus onéreux.

Le régulateur constate des écarts de prix importants entre les différents contrats sur le marché, parfois au sein d’un même fournisseur, particulièrement entre les formules actuellement actives et celles qui ne sont plus proposées. Des centaines de milliers de Belges y sont encore liés.

La Creg rappelle donc qu’il reste essentiel de comparer régulièrement les formules pour profiter des meilleurs prix. Le régulateur propose depuis jeudi une nouvelle version du « Creg Scan », lancé en 2017. Il couvre désormais 100 % des contrats, y compris les achats groupés (330.000 ménages) et les contrats coopératifs (70.000 ménages). En quelques clics, le consommateur peut comparer plus de 13.000 contrats actifs et dormants, à prix fixe et variable.

Le potentiel d’économies peut atteindre 300 euros pour l’électricité et jusque 800 euros pour le gaz.

► Comment trouver la meilleure offre? La réponse sur Le Soir+.

Sur le même sujet
Économie et finances
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour les étudiants, la réussite partielle est progressivement entrée dans les mœurs.

    Universités: le taux de réussite est en baisse structurelle

  2. ©News

    Les bulletins des Diables rouges face à Chypre: De Bruyne homme du match, Carrasco dans tous les bons coups

  3. BRITAIN ELECTIONS DEBATE

    Johnson-Corbyn : un dialogue de sourds

La chronique
  • Royaume-Uni: Levido et Milne, les faux frères ennemis des élections

    Par Marc Roche

    Deux personnages au visage banal, discrets jusqu’à la transparence, sans charisme, ni faconde, qui sont, dans l’ombre, les hommes clefs de l’élection législative du 12 décembre au Royaume-Uni. Et le symbole de la revanche des radicaux sur les tenants du juste milieu.

    L’Australien Isaac Levido, 35 ans, et l’Anglais Seumas Milne, 61 ans, sont les gourous électoraux respectivement de Boris Johnson et de Jeremy Corbyn. Les mécaniciens en chef de la bataille électorale détiennent beaucoup plus de puissance réelle que les membres du Cabinet ou du gouvernement fantôme. Ils ont l’accès le plus direct, le plus fréquent et le poids le plus perceptible auprès des deux principaux protagonistes du scrutin.

    Tout apparemment différencie les deux frères...

    Lire la suite

  • Colonies israéliennes: Trump s’assied sur le droit international

    Donald Trump aime créer la surprise. Lundi soir, il a cependant laissé à son fidèle secrétaire d’État Mike Pompeo le soin d’annoncer urbi et orbi que les États-Unis, soudain, changeaient d’avis sur la question des colonies israéliennes en territoires palestiniens occupés. Désormais, l’administration américaine estime que ces colonies ne sont pas, ou plus, contraires au droit international. Le tableau pourrait presque faire sourire : un milliardaire devenu président de la plus grande puissance au monde se lève un beau matin, et décide...

    Lire la suite