Accueil Belgique Politique

50 après, que reste-t-il de la marche des femmes de la FN à Herstal?

Il y a 50 ans, 3.000 travailleuses de la FN à Herstal décidaient de partir en grève pour obtenir le même salaire que leurs collègues masculins.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 2 min

Le 16 février 1966, un mouvement démarre à la FN de Herstal, qui emploie plus de 10.000 personnes à l’époque. Un mouvement d’un genre nouveau pour l’époque : il est lancé par des femmes pour obtenir le même salaire que les hommes. Le slogan « A travail égal, salaire égal » est lancé et reste jusqu’à aujourd’hui le slogan d’une revendication féminine non encore aboutie.

La ville de Herstal commémore le mouvement jusqu’à fin mars, avec des débats, des expositions et un défilé, censé reproduire la marche à l’identique.

Ce mouvement est peut-être un peu l’un des oubliés de l’histoire sociale, un peu coincé entre les grèves de 60 et mai 68. Et pourtant, la grève dura 12 semaines, et se solda par une augmentation salariale pour toutes les femmes de l’entreprise.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs