Un Hard Rock Hotel en forme de guitare inauguré en Floride (photos)

Avec sa forme d’immense guitare électrique, le nouveau Hard Rock Hotel et casino de Floride est le dernier pari de la déjà (très) riche tribu amérindienne Séminole. Cet extravagant projet à 1,5 milliard de dollars est inauguré jeudi à environ 30 kilomètres au nord de Miami, et promet de conférer à l’endroit un air de Las Vegas.

L’édifice aux façades en verre bleuté compte 1.200 chambres d’hôtel, 7.000 places assises pour le casino, et plus de 3.000 machines à sous et tables de jeu.

Les sémioles, un peuple de business

Les Séminoles, dont les aïeux ont combattu les colons européens qui ont débarqué en Amérique, ont été les premiers à se lancer dans les casinos avec l’ouverture en 1979 d’un établissement à Hollywood, en Floride. Ils sont environ 4.200, vivant dans des réserves à travers cet Etat du sud-est des Etats-Unis.

Autrefois réduits à la pauvreté, ils sont aujourd’hui la tribu ayant le mieux réussi dans le monde des affaires, et tout membre ayant au moins 25% de sang séminole reçoit une partie des profits.

Les sommes ne sont pas communiquées dans le détail, mais le magazine Forbes a calculé en 2016 que chaque membre recevait 128.000 dollars chaque année depuis sa naissance, et serait ainsi déjà millionnaire à 18 ans.

Les Hard Rock Cafés dans les mains

Les Séminoles ont acquis le groupe international Hard Rock Cafés il y a plus de dix ans pour 965 millions de dollars, et ils gèrent des dizaines d’établissements à travers le monde.

«Les affaires liées à la marque Hard Rock à l’échelle mondiale rapporte plus de 6 milliards de revenus dans 75 pays», a déclaré à l’AFP Jim Allen, le président du groupe Hard Rock International et le PDG de Seminole Gaming.

Ce mois-ci, un autre Hard Rock hotel et casino a ouvert ses portes dans la ville de Tampa, sur la côte ouest de la Floride.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10722386-053

    La taxe de congestion divise la majorité bruxelloise

  2. Caroline Désir, ministre de l’Enseignement.

    Coronavirus: calme, vigilance et hygiène seront de mise dans les écoles pour la rentrée lundi

  3. d-20200129-3YKG2R 2020-01-29 15:26:34

    Brexit: l’Irlande a-t-elle crié victoire trop vite?

La chronique
  • La fable du matoufé et du guacamole

    L’hiver est là et il nous donne une bonne raison de manger des plats que les diététiciens réprouvent. Vous connaissez sans doute le matoufé, cette omelette généreuse enrichie de lardons, de farine et de lait. Une préparation « émouvante par sa simplicité », s’en émerveille la Royale Confrérie du Matoufé de Marche-en-Famenne, où je suis né. Mon père m’en avait légué la recette un jour où il pensait sérieusement à sa postérité.

    Posés sur les tranches du pain croustillant tout juste sorti du four à bois de ma mère, ces œufs brouillés étaient une partie de mon « chez moi ». Avec le sanglier « qui a une longueur d’avance », l’eau ferrugineuse des pouhons célébrés par Guillaume Apollinaire et les anecdotes que mon père puisait dans son livre culte, Dure Ardenne, d’Arsène Soreil.

    J’ai parlé de ce plat, et je l’ai parfois même préparé, au gré de mes voyages. Il avait ce goût simple, rustique, rassurant, qui, dans toutes les cultures, évoque la chaleur du cocon familial, les grandes tablées après la moisson, le foot ou...

    Lire la suite

  • Les dangereuses conséquences politiques du coronavirus

    Le coronavirus est d’abord et avant tout un défi sanitaire mondial, évidemment. Avec un questionnement scientifique et la mise en place nécessaire de mesures à la fois fortes et proportionnées pour endiguer l’épidémie. Mais la maladie, qui est installée désormais au centre de l’attention de toute la planète, est, et de plus en plus, un révélateur démocratique. Quand on voit, de Rome à Paris en passant par Pékin, comment le virus s’invite sur la scène politique et les dégâts qu’il y fait, on s’inquiète autant, si pas plus, à ce propos que...

    Lire la suite