WTA Finals: Elise Mertens et Aryna Sabalenka dans le groupe de Timea Babos et Kristina Mladenovic aux Masters

photo news
photo news

La Tchèque Petra Kvitova (WTA 6) et la Suissesse Belinda Bencic (WTA 7) sont les deux autres joueuses du groupe rouge. Le groupe mauve regroupe la Tchèque Karolina Pliskova (WTA 2), la Canadienne Bianca Andreescu (WTA 4), la Roumaine Simona Halep (WTA 5) et l’Ukrainienne Elina Svitolina (WTA 8), tenante du titre. Les deux premières de chaque groupe se qualifieront pour les demi-finales croisées.

En double, Elise Mertens (WTA 3) et Aryna Sabalenka (WTA 2) sont têtes de série N.1. Elles sont tombées dans le groupe rouge et devront défier la tête de série N.3 composée de la Hongroise Timea Babos (WTA 6) et la Française Kristina Mladenovic (WTA 5). Les deux autres paires du groupe sont Latisha Chan (WTA 11) et Chan Hao-ching (WTA 11) ainsi qu’Anna-Lena Grönefeld (WTA 10) et Demi Schuurs (WTA 16).

La paire belgo-biélorusse débutera d’ailleurs son tournoi lundi par un duel contre l’Allemande Grönefeld et la Néerlandaise Schuurs, l’ancienne partenaire de Mertens.

Simple

Groupe rouge  : Ashleigh Barty (Aus/1), Naomi Osaka (Jap/3), Petra Kvitova (Tch/6), Belinda Bencic (Sui/7)

Groupe mauve  : Karolina Pliskova (Tch/2), Bianca Andreescu (Can/4), Simona Halep (Rou/5), Elina Svitolina (Ukr/7)

Double

Groupe rouge  : Elise Mertens/Aryna Sabalenka (Bel/Blr/1), Timea Babos/Kristina Mladenovic (Hon/Fra3), Latisha Chan/Chan Hao-ching (Tai/5), Anna-Lena Grönefeld/Demi Schuurs (All/P-B/8)

Groupe mauve  : Hsieh Su-Wei/Barbora Strycova (Tai/Tch/2), Gabriela Dabrowski/Xu Yifan (Can/Chn/4), Barbora Krejcikova/Katerina Siniakova (Tch/6), Samantha Stosur/Zhang Shuai (Aus/Chn/7)

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • photo news

    Par François Laurent

    ATP - WTA

    Maria Sharapova, les adieux d’une diva

  • BELGAIMAGE-160892153

    Par Damien Poncelet

    Grands Chelems

    Roger Federer, forfait à Roland-Garros, se projette sur Wimbledon et les Jeux

  • Mertens a été bousculée par son amie Sabalenka (6-4, 6-3).

    Par Yves Simon, à Dubaï

    ATP - WTA

    Bye, bye Dubaï pour Elise Mertens

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © Arnaud De Cremer

    Mobilité: rouler en voiture aux heures de pointe à Bruxelles coûtera (encore) plus cher

  2. Image=d-20160526-G7YUED_high

    Coronavirus: les médecins généralistes belges dénoncent un manque d’informations

  3. @AFP

    Ligue des champions: De Bruyne, le héros de Manchester City (vidéos)

La chronique
  • La fable du matoufé et du guacamole

    L’hiver est là et il nous donne une bonne raison de manger des plats que les diététiciens réprouvent. Vous connaissez sans doute le matoufé, cette omelette généreuse enrichie de lardons, de farine et de lait. Une préparation « émouvante par sa simplicité », s’en émerveille la Royale Confrérie du Matoufé de Marche-en-Famenne, où je suis né. Mon père m’en avait légué la recette un jour où il pensait sérieusement à sa postérité.

    Posés sur les tranches du pain croustillant tout juste sorti du four à bois de ma mère, ces œufs brouillés étaient une partie de mon « chez moi ». Avec le sanglier « qui a une longueur d’avance », l’eau ferrugineuse des pouhons célébrés par Guillaume Apollinaire et les anecdotes que mon père puisait dans son livre culte, Dure Ardenne, d’Arsène Soreil.

    J’ai parlé de ce plat, et je l’ai parfois même préparé, au gré de mes voyages. Il avait ce goût simple, rustique, rassurant, qui, dans toutes les cultures, évoque la chaleur du cocon familial, les grandes tablées après la moisson, le foot ou...

    Lire la suite