Sophie Wilmès, Première ministre: «La solution qui implique le moins de changements», selon Koen Geens

Sophie Wilmès, Première ministre: «La solution qui implique le moins de changements», selon Koen Geens
PhotoNews

Nous avons opté pour une solution qui implique le moins de mouvements au sein de ce gouvernement en affaires courantes», a commenté samedi le vice-Premier ministre CD&V Koen Geens alors qu’on vient d’apprendre que la MR Sophie Wilmès devrait succéder à Charles Michel.

«Madame Wilmès est une femme politique forte et nous lui souhaitons du succès dans son nouveau rôle de Première ministre. Elle peut compter sur nous», a déclaré Koen Geens.

L’actuelle ministre du Budget et de la Fonction publique, Sophie Wilmès, sera proposée au Roi comme Première ministre en affaires courantes en remplacement de l’actuel chef du gouvernement fédéral, Charles Michel, qui deviendra en décembre président du Conseil européen.

«Félicitations Sophie Wilmès qui sera proposée au Roi comme Première ministre en affaires courantes», a de son côté tweeté Charles Michel, qui a souligné qu’elle serait la première femme à ce poste.

«Première femme Première ministre de notre pays, même si en affaires courantes. L’important est à présent de garantir la continuité - aussi brièvement que possible espérons-le. Notre gouvernement a besoin d’un gouvernement fédéral de plein exercice», a également commenté sur Twitter Alexander De Croo, le vice-Premier ministre Open VLD.

De nombreuses autres personnalités, surtout issues du MR, ont félicité Sophie Wilmès sur le réseau social. «Une grande amie, extrêmement compétente et volontariste. La première femme Première ministre de notre Pays. Libérale et un atout majeur pour notre futur», a ainsi écrit Willy Borsus, le vice-président du gouvernement wallon.

Sur le même sujet
PolitiqueConseil européen
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous