Accueil Économie Mobilité

Le surprenant retour en grâce du diesel

Les voitures au diesel de nouvelle génération polluent nettement moins que les modèles antérieurs, saluent Test-Achats et Green NCAP. Les automobilistes devront toutefois y réfléchir à deux fois avant de miser sur cette technologie qui serait désormais « dans les clous ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

N’a-t-on pas un peu trop vite enterré le diesel ? Telle est la question que Test-Achats pose en filigrane dans la dernière édition de son magazine, quatre ans après l’éclatement du Dieselgate, scandale des moteurs truqués qui a grandement contribué à la chute infernale des ventes de voitures diesel. Dans un article intitulé Le diesel n’a plus à rougir, l’association de consommateurs explique avoir été bluffée par les progrès réalisés par les constructeurs. Elle vient de tester 17 véhicules, main dans la main avec Green NCAP, consortium européen dont Test-Achats (au même titre que des clubs automobiles et des instances publiques) est partie prenante et dont les tests visent à évaluer l’impact environnemental des véhicules. Et ainsi à pousser les géants de l’automobile à se surpasser en termes de dépollution, comme c’est le cas avec Euro NCAP pour la sécurité.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Esquenet Alexandre, lundi 28 octobre 2019, 17:23

    Le diesel, avec l'adblue injecté en masse pour passer les tests sur le banc.. électrique sinon rien.

  • Posté par François Van Ghyseghem, lundi 28 octobre 2019, 15:38

    Bon sang ! Quand comprendrons-nous enfin, après un siècle et demi d’errance et de cupidité, que la combustion (30% d’efficacité) est totalement inadéquate et insoutenable pour notre écosystème ! La solution est bien évidemment électrique (98% d’efficacité) en particulier avec des vecteurs tels que H2 ou NH3 qui émettent de l’eau ou de l’azote (80% de l’air) après avoir fourni de l’électricité. La différence de rendement énorme est traduite en rayonnements qui réchauffent l’atmosphère par le dessous. Cette énergie communiquée aux océans entraine l’apocalypse climatique en cours. Sans compter la pollution mortelle dont le coût a été évalué à plus de 1EUR/l de diesel après 12 ans d’études par l’OMS (Nation Unies).

  • Posté par INSTITUT SAINTE MARIE , lundi 28 octobre 2019, 11:14

    Dans l'état actuel des connaissances en matière de pollution et de lutte contre le réchauffement climatique, le choix d'une motorisation diesel de dernière génération (norme euro 6 et suivantes) représente le choix le plus rationnel (pour autant que l'on fasse un certain nombre de km par an). Il y en a qui, forcément, se morde les doigts d'avoir écouté quelques ignares et d'avoir acheté un véhicule essence qui consomme, en moyenne, 25 % de carburant en plus qu'un moteur diesel de dernière génération (bonjour le dioxyde de carbone !) et, rejette jusqu'à dix fois (!) plus de particules fines. Un tableau comparatif entre un moteur essence de 2019 et un moteur diesel (toujours au couple plus généreux, encore un avantage pour ce qui est du confort) de 2019 aurait été le bienvenu pour synthétiser la vérité.

  • Posté par VINCENT Patrick, mardi 29 octobre 2019, 6:01

    La meilleure solution n'est pas le diesel mais l'hybride ou le LPG.

  • Posté par François Van Ghyseghem, lundi 28 octobre 2019, 9:15

    Comment rouler à l'huile (22 carbones) peut-il être moins polluant que l'essence (7 carbones) ? Comment permet-on de ne pas prendre en compte la pollution engendrée par le "nettoyage" du filtre ? C'est du Gaston Lagaffe ! Il est urgentissime de mettre les constructeurs de voitures et producteurs de diesel devant leurs responsabilités en justice pour coups et blessures volontaires pouvant entrainer la mort: ils auront alors à faire face à la réalité scientifique et médicale. Et le journal Le Soir qui se fait complice des lobbys diesel ! Y a-t-il seulement encore 1 seul journaliste scientifique (= de la faculté de Sciences) au Soir ?

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs