L’Arabie saoudite se félicite de la mort de Baghdadi le groupe a «défiguré l’image» de l’islam

L’Arabie saoudite se félicite de la mort de Baghdadi le groupe a «défiguré l’image» de l’islam

L’Arabie saoudite s’est félicitée lundi de la mort, dans une opération américaine, du chef du groupe Etat islamique (EI) Abou Bakr al-Baghdadi en Syrie, affirmant que son organisation avait « défiguré l’image de l’islam et des musulmans à travers le monde ».

« Le gouvernement saoudien a suivi l’annonce du président américain Donald Trump sur le succès de la traque et de l’élimination du chef de Daech (acronyme arabe de l’EI), le terroriste Abou Bakr al-Baghdadi », a déclaré un porte-parole du ministère saoudien des Affaires étrangères, saluant les « efforts de l’administration américaine » contre l’EI.

Le président américain Donald Trump a annoncé dimanche la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi, chef de l’EI, lors d’un raid au cours de la nuit précédente dans le nord-ouest de la Syrie, à quelques kilomètres à peine de la frontière turque.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGIUM ROYALS PATERNITY TRIAL

    À avoir trop de pères, Delphine Boël n’en a eu aucun

  2. US-MIDEAST-TRUMP-NETANYAHU

    Israël-Palestine: Trump évoque une solution «réaliste à deux Etats»

  3. lLs ventes de masques et de produits désinfectants pour les mains explosent depuis une semaine, frôlant même la rupture de stock dans certaines régions.

    Coronavirus: le discours médical fait l’impasse sur la peur de la population

La chronique
  • Chez les Britanniques, le départ d’Harry et Meghan anime plus que le Brexit

    Par Marc Roche

    Il y a en ce moment au 10 Downing Street un homme épanoui. Boris Johnson arbore l’air réjoui et apaisé de celui à qui Dame Fortune rend enfin belle et bonne justice après lui avoir fait si longtemps antichambre. Le Premier ministre irradie littéralement de plaisir. On le comprend. Lui qui a toujours abhorré la construction européenne se retrouve au centre de la fête du départ officiel de l’Union européenne prévu pour le 31 janvier.

    Mais quelle fête au juste ? A part une toute nouvelle pièce de monnaie de 50 pence commémorant l’événement, le largage des amarres passe inaperçu. La reprise de la course solitaire au grand large succédant à plus de quatre décennies d’arrimage au Vieux continent ne donne lieu à aucune célébration populaire. Ni feu d’artifice, ni street parties. Le début d’une ère nouvelle est marqué dans l’indifférence générale des sujets de Sa Majesté.

    Un...

    Lire la suite

  • Par Béatrice Delvaux Editorialiste en chef

    Delphine Boël reconnue par Albert II: ainsi soit-elle!

    Delphine Boël est la fille du roi Albert II. La belle affaire ! Il n’y avait plus que le roi pour le nier. Contre l’évidence – son comportement passé envers cette petite fille, sa propre connaissance des liens qui l’unissaient à elle – et contre toute sagesse. Mais surtout contre tout respect pour son enfant. Et c’est là toute la disgrâce de cette histoire.

    Aujourd’hui, Albert II déclare dans un communiqué qu’il veut mettre un terme « dans l’honneur et la dignité » à cette « ...

    Lire la suite