Plus personne ne voulait se faire livrer du pétrole en mai

En avril, en une journée, le cours du brut de référence américain, le West Texas Intermediate (WTI), a perdu plus de 300
% et il a terminé la séance à New York à... -
37,63
dollars
!
Jamais on n’avait vu la demande d’or noir s’effondrer en quelques semaines de 30 millions de barils par jour, soit une baisse de 30
%
!
d-20180914-3NJN8W 2018-09-14 17:12:40
Le moment opportun pour une taxe carbone?
A moins de 20 dollars le baril, les investissements dans les énergies renouvelables soutiennent-ils encore la comparaison face au «
fossile
»
? © Reuters
Etienne de Callataÿ. © Pierre-Yves Thienpont.
USA PANDEMIC CORONAVIRUS COVID-19
d-20121022-W5CMHT 2015-10-19 22:19:20
US-STOCKS-MARKET-OPEN
d-20191114-3X71HW 2019-11-14 17:09:04
Image=d-20200412-GFV7QY_high
«
La chute des marchés pétroliers entraîne une chute encore plus forte des marchés boursiers, qui avaient jusqu’à maintenant fait l’orgueil de Trump
», explique Pierre Terzian.
La survenance d’une pandémie mondiale figurait bien dans le radar des experts
; l’urgence climatique et l’effondrement de la biodiversité le sont depuis bien plus longtemps.
d-20180725-GEUUKA 2018-07-25 17:29:30
© Reuters.
Les Saoud en ont remis une deuxième couche dès ce mardi
: la compagnie nationale Saudi Aramco a annoncé vouloir porter sa production à 12,3 millions de barils/jour (mbj) à partir d’avril.
d-20200113-3Y89FT 2020-01-13 08:49:24
200309-99-248178_dpai.jpg
200309-99-246532_dpai.jpg
AUSTRALIA-STOCKS
Il n’aura fallu que quelques semaines de mobilisation et de blocages des voies ferrées du pays par quelques tribus amérindiennes pour réussir là où les militants et les politiciens écologistes ont échoué.