Accueil Belgique Politique

Juncker et Tusk félicitent Sophie Wilmès après sa nomination au poste de Première ministre

Les deux dirigeants ont incité sur la nécessité « d’assurer la stabilité du pays ».

Temps de lecture: 2 min

Les présidents de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et du Conseil européen, Donald Tusk, ont tous deux adressé lundi leurs félicitations à la nouvelle Première ministre belge Sophie Wilmès, en insistant sur la nécessité « d’assurer la stabilité du pays ». M. Tusk, qui cédera son poste le 1er décembre prochain à l’ex-Premier ministre Charles Michel à la tête du cénacle des chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne, s’est dit convaincu que Sophie Wilmès continuera à « assurer la stabilité du pays et maintenir la position résolument pro-européenne de la Belgique. »

Jean-Claude Juncker était dans le même ton, dans un courrier envoyé à la nouvelle dirigeante belge. « Je connais les défis que vous êtes appelée à relever avec l’ensemble de votre gouvernement dans cette période. Je vous souhaite de réussir à maintenir la stabilité dont votre pays et ses citoyens ont besoin, tout en poursuivant les engagements de la Belgique au niveau européen », écrit le Luxembourgeois.

Il ajoute savoir « pouvoir compter sur la contribution de la Belgique pour faire avancer l’Europe, comme cela a toujours été le cas par le passé ». Ministre du Budget, de la Fonction publique et de la Politique scientifique dans le gouvernement Michel, Sophie Wilmès a été nommée Première ministre par le Roi ce dimanche, sur proposition du gouvernement d’affaires courantes, en remplacement de M. Michel.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Huret Félix, lundi 28 octobre 2019, 18:07

    ..... au poste de première ministre ad interim

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Enquête Les communes wallonnes devront se montrer plus transparentes

« Le Soir » et « Le Vif » ont mené l’enquête auprès des 281 communes wallonnes et bruxelloises, pour voir s’il était possible pour un citoyen d’obtenir des informations précises avant chaque conseil communal. Verdict : non, dans une grande majorité des cas. Mais un décret wallon à l’initiative du CDH, appuyé par la majorité, va changer la donne.

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs