Accueil Monde Proche-Orient

Le vrai ou faux: la mort d’Al-Baghdadi peut-elle déstabiliser toute la région?

En deux frappes, l’organisation terroriste Etat islamique a perdu sa tête – al-Baghdadi – mais aussi sa voix, Abou Hassan al-Mouhajir, porte-parole. Quelles seront les conséquences de la mort de ces deux figures mythiques de Daesh ?

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Triomphal, Donald Trump a annoncé ce dimanche la mort du chef de l’organisation terroriste Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi lors d’une opération militaire américaine dans le nord de la Syrie. Si le raid tombe à un moment crucial de la présidence du miliardaire républicain, la mort de l’homme le plus recherché du monde aura-t-elle son lot de conséquences dans la région ? Syrie, Irak, Turquie… : la mort d’Al-Baghdadi peut-elle aller jusqu’à déstabiliser la région ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs