Les confidences surprenantes d’Eden Hazard: «J’ai dit non à l’équipe de France et à Anderlecht»

©Photonews
©Photonews

Eden Hazard est un joueur du Real Madrid depuis quelques mois maintenant. S’il est reconnu mondialement pour ses performances sur le terrain, certains ne connaissent peut-être pas encore tout de son parcours. Le Diable rouge s’est dès lors longuement confié à la chaîne de son club, Real Madrid TV. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, il a évoqué des approches d’Anderlecht et de l’équipe de France.

« L’équipe de France, on en a parlé un peu, surtout quand j’ai débuté avec Lille », explique Hazard, qui avait rejoint le centre de formation du LOSC à 14 ans. « Mais je suis Belge et j’ai donc décidé de jouer avec la Belgique ». Les débuts en équipe nationale n’étaient pas des plus faciles, mais le capitaine des Diables rouges, brassard qu’il porte depuis 2015, peut se féliciter du progrès de la Belgique ces dernières années, première au classement Fifa pour la 10e fois consécutive et troisième de la dernière Coupe du monde.

Quant à la possibilité d’évoluer à Anderlecht, Hazard évoque des contacts qui remontent à sa jeunesse. « Ils me voulaient quand j’avais 8 ou 9 ans, mais avec trois entraînements par semaine, c’était difficile de combiner le football avec l’école. Alors j’ai dit non. À cet âge, la priorité pour mes parents était l’école, car ils ne savaient pas si je deviendrais professionnel ». Le petit Eden s’en est finalement très bien sorti en passant de Lille à Chelsea avant d’arriver l’été dernier au Real Madrid, le club qu’il rêvait de rejoindre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour les étudiants, la réussite partielle est progressivement entrée dans les mœurs.

    Universités: le taux de réussite est en baisse structurelle

  2. ©News

    Les bulletins des Diables rouges face à Chypre: De Bruyne homme du match, Carrasco dans tous les bons coups

  3. Edouard Delruelle, 56 ans, professeur de Philosophie à l’Université de Liège.

    Edouard Delruelle, un philosophe à la présidence des Mutualités socialistes

La chronique
  • Royaume-Uni: Levido et Milne, les faux frères ennemis des élections

    Par Marc Roche

    Deux personnages au visage banal, discrets jusqu’à la transparence, sans charisme, ni faconde, qui sont, dans l’ombre, les hommes clefs de l’élection législative du 12 décembre au Royaume-Uni. Et le symbole de la revanche des radicaux sur les tenants du juste milieu.

    L’Australien Isaac Levido, 35 ans, et l’Anglais Seumas Milne, 61 ans, sont les gourous électoraux respectivement de Boris Johnson et de Jeremy Corbyn. Les mécaniciens en chef de la bataille électorale détiennent beaucoup plus de puissance réelle que les membres du Cabinet ou du gouvernement fantôme. Ils ont l’accès le plus direct, le plus fréquent et le poids le plus perceptible auprès des deux principaux protagonistes du scrutin.

    Tout apparemment différencie les deux frères...

    Lire la suite

  • Colonies israéliennes: Trump s’assied sur le droit international

    Donald Trump aime créer la surprise. Lundi soir, il a cependant laissé à son fidèle secrétaire d’État Mike Pompeo le soin d’annoncer urbi et orbi que les États-Unis, soudain, changeaient d’avis sur la question des colonies israéliennes en territoires palestiniens occupés. Désormais, l’administration américaine estime que ces colonies ne sont pas, ou plus, contraires au droit international. Le tableau pourrait presque faire sourire : un milliardaire devenu président de la plus grande puissance au monde se lève un beau matin, et décide...

    Lire la suite