L’audience de Carles Puigdemont est reportée au 16 décembre

L’ancien ministre-président du gouvernement catalan, Carles Puigdemont, est arrivé avec son avocat mardi vers 8h30 au palais de justice de Bruxelles. Il était supposé comparaître devant la chambre du conseil qui devait statuer sur l’exécution ou non du mandat d’arrêt européen délivré à son encontre pour tentative de sédition. L’audience a été reportée pour permettre à l’avocat de Carles Puigdemont de rédiger et déposer des conclusions.

Carles Puigdemont s’était rendu à la police fédérale de Bruxelles le 17 octobre dernier et s’était vu signifier le mandat d’arrêt européen délivré à son encontre par l’Espagne. Il avait ensuite été privé de sa liberté.

Le leader sécessionniste catalan avait ensuite été entendu par un juge d’instruction, lequel l’avait libéré sous conditions, avec notamment l’interdiction de quitter la Belgique et l’obligation de rester joignable en toutes circonstances.

Neufs dirigeants en prison

Le 14 octobre dernier, la Cour suprême espagnole avait condamné neuf dirigeants catalans à des peines comprises entre neuf et 13 ans de prison pour sédition et, concernant certains, malversation après la tenue, le 1er octobre 2017, d’un référendum interdit par le pouvoir central sur l’indépendance de cette riche région du nord-est de l’Espagne.

La justice espagnole avait émis dans la foulée un nouveau mandat d’arrêt européen et international à l’encontre de l’ancien président régional Carles Puigdemont pour tentative de sédition en rapport avec les mêmes faits.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous