L’audience de Carles Puigdemont est reportée au 16 décembre

L’ancien ministre-président du gouvernement catalan, Carles Puigdemont, est arrivé avec son avocat mardi vers 8h30 au palais de justice de Bruxelles. Il était supposé comparaître devant la chambre du conseil qui devait statuer sur l’exécution ou non du mandat d’arrêt européen délivré à son encontre pour tentative de sédition. L’audience a été reportée pour permettre à l’avocat de Carles Puigdemont de rédiger et déposer des conclusions.

Carles Puigdemont s’était rendu à la police fédérale de Bruxelles le 17 octobre dernier et s’était vu signifier le mandat d’arrêt européen délivré à son encontre par l’Espagne. Il avait ensuite été privé de sa liberté.

Le leader sécessionniste catalan avait ensuite été entendu par un juge d’instruction, lequel l’avait libéré sous conditions, avec notamment l’interdiction de quitter la Belgique et l’obligation de rester joignable en toutes circonstances.

Neufs dirigeants en prison

Le 14 octobre dernier, la Cour suprême espagnole avait condamné neuf dirigeants catalans à des peines comprises entre neuf et 13 ans de prison pour sédition et, concernant certains, malversation après la tenue, le 1er octobre 2017, d’un référendum interdit par le pouvoir central sur l’indépendance de cette riche région du nord-est de l’Espagne.

La justice espagnole avait émis dans la foulée un nouveau mandat d’arrêt européen et international à l’encontre de l’ancien président régional Carles Puigdemont pour tentative de sédition en rapport avec les mêmes faits.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191116-3X8C8U 2019-11-14 04:03:00

    Dérapages indivuels ou violences d’Etat? La police française est sur le gril

  2. Le décollage de l’Airblors d’un des tests sans intervention humaine effectués à Toulouse.

    Airbus réussit à faire décoller un avion en pilotage automatique

  3. pavlopetri-rue

    Sous la mer Ionienne, Pavlopetri la Mycénienne est menacée par l’homme

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Il y a une vie en Wallonie après Nethys

    Depuis l’installation de son gouvernement en septembre dernier, la Wallonie vit au rythme du dossier Nethys et de ses satellites Moreau, Voo, Intégrale, Enodia… Ce n’est pas de sa faute : les révélations de la presse et le comportement ahurissant des acteurs du dossier ont chargé la barque du gouvernement et du parlement. Le job devait être fait, il l’a été.

    « Jamais et nulle part, je n’ai vu un dossier aussi important traité de manière aussi rapide », a dit au Soir le...

    Lire la suite