Accueil Monde Europe

Brexit: comme le demandait Johnson, des élections anticipées auront lieu le 12 décembre au Royaume-Uni

Le texte convoquant ce scrutin a été adopté à une majorité écrasante de 438 voix pour (20 contre) à la Chambre des Communes.

Temps de lecture: 1 min

Les députés britanniques ont approuvé mardi la tenue d’élections législatives anticipées le 12 décembre, par lesquelles le Premier ministre Boris Johnson espère retrouver une majorité et mettre en œuvre sa promesse de sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne. Le texte convoquant ce scrutin, troisièmes élections générales en quatre ans, a été adopté à une majorité écrasante de 438 voix pour (20 contre) à la Chambre des Communes. Les députés avaient auparavant rejeté, par 315 voix contre 295, un amendement de l’opposition travailliste fixant la date du vote au 9 décembre.

Après le troisième report de la sortie de l’Union européenne accordé par Bruxelles, le Premier ministre conservateur s’était lancé dans une nouvelle tentative d’appeler les Britanniques aux urnes. Il espère ainsi se redonner la majorité absolue, ce qui lui permettrait d’enfin honorer sa promesse de mettre en œuvre le Brexit, pour lequel les Britanniques ont voté à 52 % au référendum de juin 2016. Des élections sont « la seule façon maintenant de faire avancer ce pays », a plaidé Boris Johnson devant les députés, dénonçant l’« obstructionnisme parlementaire ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, mardi 29 octobre 2019, 21:43

    C'est sans aucun doute une bonne chose que ce soit en fin de compte aux britanniques de trancher la question du brexit. Un nouveau référendum sur base de l'accord aurait sans doute été plus logique que des élections législatives anticipées. Mais ne boudons pas l'issue prochaine enfin de cette crise politique. A moins que... Ces derniers mois ont démontré qu'il y a à la Chambre des communes 50 nuances de Brexit et à juste titre. Les 3 dernières années ont démontré qu'il n'existe pas UN brexit et UN Remain mais bien de multiples issues possibles. Pas sur que les législatives du 12 décembre prochain dégagent cette fois une majorité claire. Mais était il possible de rester dans l'impasse. Brexit or not Brexit? That's the question...

  • Posté par Naeije Robert, mardi 29 octobre 2019, 22:21

    Pourquoi un référendum sur base de l'accord serait-il préférable? Une délégation de pouvoir à un gouvernement responsable devant une assemblée parlementaire me semblerait meilleure démocratie. Par ailleurs, un brexit négocié à priori (comme maintenant)à ou à postériori reviendrait en quelques années et finalement au même: les anglais sont preneurs d'accords commerciaux, beaucoup moins de l'ingérance bureaucratique européenne dans ce qui est convenu d'appeler le domaine des valeurs.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une