Le succès des véhicules électriques en Chine et en Norvège

Le succès des véhicules électriques en Chine et en Norvège

Convertir un pays à la voiture électrique en peu de temps, est-ce possible ? Oui répondent en chœur la Chine et la Norvège qui ont vu les ventes et la part de la voiture électrique dans leur parc automobile augmenter ces dernières années. En Belgique aussi, cette évolution est perceptible. Au cours des trois premiers mois de 2019, 1,41% des voitures nouvellement immatriculées étaient 100% électriques. Si ce chiffre semble peu élevé, c’est tout de même plus du double de l’année 2018 (0,66%). Comment notre pays peut-il s’inspirer de la Chine et de la Norvège ?

La Chine, plus grand marché de voitures électriques au monde

Des nuages gris de pollution, des embouteillages durant plusieurs heures… l’image de la Chine en termes de mobilité et d’environnement n’est pas idéale. Pourtant, l’Empire du Milieu est le plus grand marché de voitures 100% électriques au monde, devant l’Europe et les Etats-Unis, avec plus d’un million de voitures électriques vendues en 2018. Le pays compte à lui seul près de la moitié du parc automobile mondial de ce type de motorisation, auquel on peut ajouter 300 millions de deux et trois-roues électriques.

La Norvège, champion des incitants à l’achat d’une voiture électrique

Si la Chine est le champion des ventes électriques au monde (vu sa superficie), c’est la Norvège qui en vend le plus proportionnellement. 46% des ventes de véhicules en 2018 étaient ainsi des voitures électriques, loin devant l’Islande (17%) et la Suède (8%). Un tiers de son parc automobile total est même constitué de voitures 100% électriques ! Le pays scandinave s’est donné l’objectif d’interdire totalement les voitures polluantes pour 2025 mais s’est surtout donné les moyens de le faire. Incitants fiscaux, installations de bornes de rechargements (parfois gratuites), possibilité de rouler sur les bandes de bus, stationnement et péages gratuits…

 

Et chez nous ?

Les incitants et aides existent aussi en Belgique. Tous les citoyens peuvent compter sur un coup de pouce des instances pour stimuler la conduite en voiture électrique. Une prime jusqu’à 4.000 euros est offerte en Flandre, et les taxes de circulation et de mise en circulation sont gratuites. A Bruxelles et en Wallonie, elles sont considérablement réduites. Pour les entreprises, la déductibilité fiscale élevée est intéressante, tandis que les employés utilisant une voiture de société électrique bénéficient d’un avantage en nature peu élevé (VAA).

Sous l'impulsion de nouveaux modèles, les ventes de voitures électriques en Belgique continuent d'augmenter. Pour ceux qui veulent passer le cap du 100% électrique, le choix est large. Il suffit de regarder les nouveaux Kia e-Niro et e-Soul, deux crossovers entièrement électriques parfaitement utilisables au quotidien. Des véhicules à la technologie innovante et qui se démarquent des voitures « classiques ». Pas d’embrayage, pas de boite de vitesse, pas d’huile à vidanger, pas de bougies… Un gage de qualité mais aussi de durée de vie pour un plaisir et une expérience de conduite intacts.

Source : www.iea.org/publications/reports/globalevoutlook2019