Sanofi: bénéfice net en recul de 22,3% au 3T, objectifs confirmés

Le bénéfice net par action des activités, qui exclut certains éléments exceptionnels et lui sert d'indicateur de référence, atteint 1,92 euro, une hausse de 4,3% (stable à taux de change constants) sur cette période.

Sanofi confirme anticiper une croissance de cet indicateur d'environ 5% en 2019 à taux de change constants, indique-t-il dans son communiqué jeudi.

L'entreprise française a par ailleurs annoncé, avec des organisations de lutte contre la tuberculose, un accord pour baisser le prix d'un traitement préventif dans 100 pays à revenus bas et intermédiaire.

La communauté internationale s'est fixée l'horizon 2030 pour venir à bout de l'épidémie de tuberculose, maladie infectieuse qui accompagne l'humanité depuis des millénaires et fait encore 1,5 million de morts par an dans le monde.

L'accord entre Unitaid, le Fonds mondial et Sanofi conduira à une réduction de près de 70% du coût d'un traitement de trois mois de rifapentine, qui passera 45 à 15 dollars pour le secteur de santé public d'une centaine de nations défavorisées.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour 3,3 médecins partant à la retraite un seul est formé pour le remplacer.

    Ça se confirme: la Belgique va bien manquer de médecins généralistes

  2. Les passagers dans une gare de Wuhan sont passés au détecteur de température par infrarouge.

    Le nouvel an chinois en quarantaine pour endiguer le coronavirus

  3. © Mathieu Golinvaux.

    Arno à l’AB: un résumé parfait de ses 50 ans de carrière

La chronique
  • Pourquoi {une tête}, mais {un tête-à-tête}?

    Il est des questions de langue que des francophones natifs ne se posent guère, mais sur lesquelles des apprenants buttent. Dont celle-ci qui, je l’avoue, ne m’était jamais venue à l’esprit : pourquoi le composé tête-à-tête est-il un nom masculin, alors que tête est du genre féminin ? La pertinence de ce rapprochement saute aux yeux, mais est-ce une bonne manière d’aborder le problème ? Comment se détermine le genre des composés ? Vaste question, à traiter sans trop de prise de tête.

    Un bracelet-montre, mais une montre-bracelet

    Comme le précise Le bon usage (2026, § 178), une distinction est à faire entre deux types de composés. Il y a ceux dont le noyau est interne au composé lui-même : oiseau-mouche, un oiseau (noyau) qui, par sa taille, évoque une mouche ; voiture-bélier, une voiture (noyau) utilisée comme bélier ; wagon-restaurant, un wagon (noyau) aménagé pour servir de restaurant. La relation entre les...

    Lire la suite

  • Fume, c’est du belge…

    Avec sa profession de foi unitariste, Georges-Louis Bouchez vient de rendre un double service au Roi : le tout nouveau président du MR sert en effet d’un côté le core business royal en prônant un retour inespéré à la bonne vieille Belgique unitaire et, de l’autre, il donne au souverain une bonne raison de remercier deux informateurs qui pourraient revenir bredouilles au Palais. L’informateur royal vient en effet de s’égarer dans les pages du magazine Wilfried car un informateur, ça ne cause pas, ça négocie. Le jeune homme l’a...

    Lire la suite