Santé, technologie…: ce qui change ce 1er novembre

Santé, technologie…: ce qui change ce 1er novembre
Mathieu GOLINVAUX

À partir du 1er novembre, plusieurs nouveautés et changements entreront en vigueur. Le plus grand changement est l’interdiction de vente de tabac aux moins de 18 ans. La vente était auparavant autorisée aux jeunes de plus de 16 ans.

Cette interdiction concerne la cigarette, le tabac à rouler mais également la cigarette électronique. La Belgique était le seul pays en Europe où les cigarettes étaient encore vendues aux jeunes entre 16 ans et 18 ans.

Les études démontrent que plus tôt les jeunes commencent à fumer, plus vite ils deviennent dépendants de la nicotine et plus il est difficile d’arrêter par la suite, selon la Fondation contre le cancer. La majorité des consommateurs de tabac (90 %) ont d’ailleurs commencé à fumer avant l’âge de 18 ans.

Cette modification de l’âge légal pour acheter du tabac a été votée en avril dernier.

Les prescriptions de médicaments désormais valables trois mois

À compter du 1er novembre, une ordonnance médicale aura une validité de trois mois, sauf si le prescripteur en décide autrement, indique le cabinet de la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block. Jusqu’ici, un pharmacien pouvait délivrer au patient un médicament prescrit sans limite dans le temps. L’assurance soins de santé rembourse, elle, ce médicament jusqu’à la fin du 3e mois qui suit la date de prescription.

Dorénavant, le patient aura trois mois pour aller chercher son médicament à partir du jour où le prescripteur rédige cette ordonnance. Une fois le délai de validité de la prescription passé, le pharmacien ne pourra plus le délivrer.

De cette manière, le délai dans lequel le pharmacien peut remettre un médicament au patient et le délai pendant lequel ce médicament est remboursable sont harmonisés. Par défaut, la période de validité d’une ordonnance sera de trois mois.

Apple lance sa plateforme de streaming vidéo

La marque à la pomme lancera le 1er novembre sa plateforme de streaming vidéo Apple TV+ dans une centaine de pays, dont la Belgique.

À 4,99 euros par mois, Apple TV+ est à presque la moitié de l’abonnement de base à Netflix aux Etats-Unis et deux dollars en-dessous du prix de l’abonnement à Disney+, qui sortira quinze jours après Apple TV+.

La nouvelle plateforme n’aura qu’une offre limitée de contenus originaux à son lancement mais Tim Cook, le PDG, a promis d’ajouter de nouvelles productions originales tous les mois.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Aux éditions Weyrich, Hugues Wenkin et Christian Dujardin réexpliquent l’importance du front nord dans l’issue de la bataille des Ardennes. © Dominique Duchesnes.

    75 ans de la bataille des Ardennes: pourquoi ce fut aussi la bataille des ponts

  2. Les avocats d’Albert II, Me Alain Berenboom et Me Guy Hiernaux

    L’avocat d’Albert II sort du silence: «Il n’a jamais considéré Delphine comme sa fille»

  3. Les racines de Pierre Wynants sont place Rouppe, où la prodigieuse cave compte pas moins de 25.000 bouteilles. Son petit-fils Loïc y travaille en salle et comme sommelier.

    Les racines élémentaires de Pierre Wynants: «J’ai été viré de l’école, ça a été ma chance»

La chronique
  • Champagne ou Kidibul?

    Chez Elio D., on se frotte les mains. Le fils prodige a jeté l’éponge. C’est pas demain la veille qu’on effacera des tablettes le joli nom du dernier premier ministre socialiste wallon. Le dernier et peut-être l’ultime comme le lui a promis Père Noël – dont les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

    Chez Paul M., on débouche aussi le Kidibul. Pendant un mois de mission royale, le fiston a prouvé, à défaut de mettre sur pied un gouvernement, qu’il était désormais le seul chef rouge et même qu’il occupait tout l’espace francophone.

    Rue de Naples, avec l’arrivée du fils prodigue, on se prépare à tuer le veau gras. Grâce à lui, les Bleus ont retrouvé leurs couleurs. Président, informateur, tout s’emballe. Dans la foulée, il a déjà promis au roi de glisser sous son sapin, un gouvernement pesé, emballé (cadeau) et ficelé. Georges L.B. en sera à la fois le Premier, comme son papa Charles M., et le vice-Premier et ministre des Affaires étrangères, comme son oncle Didier....

    Lire la suite

  • Le roi, l’enfant et la justice

    A l’entame de la procédure, lorsqu’en 2013 Delphine Boël saisit les tribunaux pour contester la paternité de Jacques Boël et se faire reconnaître fille d’Albert II, d’aucuns se sont interrogés sur l’indépendance de la Justice dans pareil contexte : un ex-Roi traîné devant les juges pour se voir contraint de reconnaître l’existence d’une fille naturelle présumée. Lesdits juges oseraient-ils tenir tête à ce roi venant d’abdiquer, le forcer à réaliser un test...

    Lire la suite