Bruxelles: des militants pro-climat distribuent des plantes vertes aux commissaires européens

Une quarantaine de jeunes rappelant l’urgence écologique et climatique se sont rassemblés jeudi de 12 à 14h devant le Berlaymont à Bruxelles pour distribuer des plantes aux nouveaux commissaires européens.

Climat : environ 300 millions de personnes menacées par la montée des océans en 2050

L’action a été organisée par Youth for Climate, Fridays for Future et Extinction Rebellion. Des jeunes avaient fait le déplacement depuis différents pays parmi lesquels les Pays-Bas, le Danemark, l’Allemagne et l’Angleterre.

Ils ont déployé une grande banderole sur laquelle était écrit le message « Vote for my future ». Ils ont lu une lettre ouverte dans laquelle ils ont exprimé leurs espoirs et leurs frustrations après un an de mobilisation pour le climat. Ils ont également chanté la chanson « Imagine » de John Lennon.

Les jeunes ont entre autres offert des plantes aux commissaires européens Maroš Šef¿ovi¿, qui s’est vu confier une mission de prospective pour anticiper les développements futurs de la science, de la technologie, de l’économie et de l’environnement, et Frans Timmermans, vice-président exécutif du Green Deal européen.

« Notre avenir, on nous l’a volé », défend Nicolas, 14 ans, membre du mouvement Extinction Rebellion. « On espère que les leaders européens agiront aujourd’hui pour le meilleur. C’est comme pour le Titanic. On a déjà percuté l’iceberg, mais on peut encore sauver les personnes qui sont à bord ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190524-3U3PUF 2019-05-24 17:33:25

    Vie privée: les internautes ne sont pas prêts à se rebeller

  2. Le gouvernement Michel (la suédoise MR, N-VA, VLD, CD&V) était lourdement déséquilibré entre nord et sud
: les francophones, avec le seul MR, ne disposait que de 20 sièges sur 63.

    Un gouvernement minoritaire au Nord? Ce n’est pas une première

  3. A la veille du match entre l’AS Roma et l’Inter Milan, le journal italien Corriere dello Sport est au cœur d’une polémique avec cette « une ».

    Discriminations: «On ne peut parler de racisme sans parler des blancs»

La chronique
  • Manifestations monstres contre Macron en France: ce qu’il faut oser dire

    Il n’y aura pas eu de chaos. La plupart des trains étaient à l’arrêt ce jeudi et la majorité des écoles, fermées. Mais les Français avaient anticipé ce « black thursday ». Si bien que le « mur du 5 décembre » n’a pas été érigé aussi haut que prévu.

    Emmanuel Macron aurait pourtant tort de considérer la partie gagnée. La mobilisation était très importante dans les manifestations. Et ce n’est que dans les...

    Lire la suite