Accueil Société Régions Bruxelles

Les espaces verts, ces oubliés des quartiers populaires

Comme d’autres quartiers pauvres, le centre historique de Molenbeek est l’un des moins bien desservis en espaces verts. Un fait démontré par une étude récente menée sur Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Le parc Bonnevie, un lundi de vacances à 14h. On y joue au foot entre potes, on se fait les bras sur du matériel de « street workout », mais majoritairement, on y court dans tous les sens en se jetant à toute berzingue du toboggan sous le regard attentif des parents assis en bordure du « poumon vert » du centre historique de Molenbeek. Ou plutôt du poumon « vert et gris », au regard de l’aspect assez minéral du parc, complètement réaménagé depuis le printemps dernier. Le parc Bonnevie n’en reste pas moins le seul parc digne de ce nom aux abords directs de la place communale, elle-même plantée au cœur d’un quartier densément peuplé et pauvre. Comme le démontre une étude récente (lire par ailleurs), le quartier est en effet l’un de ceux offrant le pire accès à un nombre suffisant d’espaces verts de qualité, à l’échelle régionale.

« L’après-midi, c’est “full”  »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Sornin De Leysat Guy, dimanche 3 novembre 2019, 19:03

    Je loue depuis 2.5 ans un bel espace vert en plein molenbeek d'environ 50 mètres sur 20 (et même plus si on compte les autres parcelles autour laissées à l'abandon. Ce terrain est la propriété du Cpas de Bruxelles. On vient de me signifier que le terrain a été vendu et que je ne pourrait plus en jouir. Un immense projet immobilier (comme d'habitude) est prévu sur la parcelle. C'est à peu près le seul poumon vert du coin (rue joseph schols, rue en face du colruyt de la chaussée de Gand. La construction de logements sociaux est toujours l'argument final contre lequel on ne peut pas lutter. Entassez les gens les uns sur les autres sans leur offrir le moindre espace vert dans un quartier difficile ce n'est plus comme ca qu'à mon avis on doit penser l'habitat urbain. Le lieu pourrait offrir un magnifique espace vert, voir l'occasion d'ouvrir une nouvelle plaine de jeux pour désengorger les autres quartiers. Si une association de riverain ou autre est prêt à militer pour empêcher une nouvelle tour de voir le jour je suis prêt à donner tous les renseignements concernant le terrain, il n'est pas trop tard pour sauver ce coin de verdure.

  • Posté par Lahaye Olivier, dimanche 3 novembre 2019, 14:31

    Pendant 20 ans, j'ai vécu à Molenbeek ('55 à '75) près de la chaussée de Jette. Il y avait le Plateau pour jouer. Il faudrait simplement que les autorités utilisent toutes les friches pour permettre aux kets de jouer. Avec quelques grillages pour arrêter les ballons on peut faire beaucoup.

  • Posté par LIENARD NORBERT, vendredi 1 novembre 2019, 23:03

    Qu on renvoie chez eux les imams qui ne parlent pas le français et qu ils utilisent les 180000 euros annoncés pour les cours de français pour faire des espaces verts, qui veut peut mais faut le vouloir

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs