Steve Darcis efface Lloyd Harris et se hisse en finale du Challenger d’Eckental

Steve Darcis efface Lloyd Harris et se hisse en finale du Challenger d’Eckental
Photo news

Steve Darcis, 35 ans, s’est qualifié pour la finale du Challenger d’Eckental, un tournoi de tennis joué sur moquette doté de 46.600 euros, samedi en Allemagne. Le Liégeois, 181e mondial, s’est en effet imposé en deux sets 6-2, 6-4, face au Sud-Africain Lloyd Harris (ATP 103), 22 ans, tête de série N.3. La rencontre a duré 56 minutes.

Dimanche en finale notre compatriote affrontera le Tchèque Jiri Vesely (ATP 119), 26 ans. Vesely est venu à bout du Russe Evgeny Karlovskiy (ATP 263), 25 ans, en trois sets, 4-6, 6-4 et 7-6 (8/6).

Vers un 11e titre challenger ?

En cas de victoire Darcis, dont la fin de carrière s’approche à grands pas, ajouterait un onzième titre challenger à son palmarès qui comprend également deux tournois ATP (Amersfoort 2007 et Memphis 2008).

Il n’a plus triomphé depuis le Challenger de Bordeaux en 2017.

Darcis participera à la phase finale de la Coupe Davis prévue fin novembre à Madrid. Il a déjà annoncé qu’il prendrait sa retraite en janvier 2020.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGIUM-POLITICS-GOVERNMENT-ROYALS-G59FB9OEQ.1

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, et son homologue autrichien Andreas Mattha ont célébré ce lundi l’arrivée du premier train de nuit reliant Vienne et Bruxelles.

    Retour des trains de nuit en Belgique: une solution du passé pour l’avenir ?

  3. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

La chronique
  • Négociations fédérales: le citoyen a besoin d’honnêteté intellectuelle, pas de mépris

    Le PS et la N-VA sont depuis quelques jours en réunion ininterrompue. Les frères ennemis ne se quitteraient plus et on est en droit d’espérer que cette fois c’est la bonne et qu’après huit mois, on aura droit à de l’honnêteté intellectuelle de part et d’autre, permettant de donner une fois pour toutes une réponse à la question de leur (im)possible route commune au gouvernement.

    Paul Magnette, président du PS, a (re)dressé la liste du programme que les socialistes souhaitent et sur lequel ils ont...

    Lire la suite