France: une septuagénaire portée disparue suite à la tempête Amélie

Une femme de 71 ans est recherchée par les pompiers à Nice à la suite d’un glissement de terrain dû aux fortes pluies.
Une femme de 71 ans est recherchée par les pompiers à Nice à la suite d’un glissement de terrain dû aux fortes pluies. - AFP

Rafales à plus de 160 km/h, routes coupées par des arbres : Amélie, première tempête de l’automne en France, a balayé la façade atlantique privant dimanche 140.000 foyers d’électricité, tandis qu’une femme de 71 ans était recherchée par les pompiers à Nice à la suite d’un glissement de terrain dû aux fortes pluies.

Les pompiers de Nice, dans le sud-est, fouillaient dimanche des mètres cube de terre pour tenter de retrouver une septuagénaire après un glissement du terrain surplombant la maison où elle vivait avec sa famille. « On peut imaginer qu’il y a un lien entre l’affaissement de ce talus et les fortes pluies », a indiqué un responsable des pompiers.

Sur la côte atlantique, la tempête Amélie a soufflé en deux temps, aux premières heures de dimanche puis de nouveau après l’aube.

Trois blessés légers

Dans le Sud-Ouest de la France, services de secours et préfectures ont fait état de trois blessés légers – dont un hospitalisé – dans les Pyrénées-Atlantiques, victimes notamment de chutes de branches. L’essentiel des interventions portait sur des chutes d’arbres sur les voies, des câbles électriques à terre, des mises en sécurité de biens. Mais dans le département des Landes, 47 personnes ont dû être évacuées d’un camping et mises à l’abri. Dans la localité touristique de Mimizan, la toiture du casino s’est effondrée.

Selon l’institut météorologique Météo France, des rafales de vent à 163 km/h ont notamment été enregistrées sur le littoral au Cap Ferret (sud-ouest), 148 km/h à Messanges (ouest), 146 km/h à Belle-Ile (ouest). Le vent a aussi soufflé très fort à l’intérieur des terres, avec 121 km/h dans la ville de Bordeaux.

Les autoroutes A7, dans les deux sens de circulation, et A51 dans le sens Marseille/Aix-en-Provence ont été momentanément fermées.

À l’aéroport d’Ajaccio, dans l’île méditerranéenne de Corse, deux vols ont été annulés dimanche matin, et deux autres déroutés sur Bastia.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  2. PHOTONEWS_10798099-022

    Le PS bruxellois a osé exclure Emir Kir

  3. Conner Rousseau ne porte pas un pull à capuche uniquement pour une question de confort. Le président du SP.A a lancé sa propre ligne de vêtements au profit des centres de préventions pour le suicide. Ces derniers sont menacés par les mesures d’économies du gouvernement flamand. © Pierre-Yves Thienpont.

    Conner Rousseau (SP.A) au «Soir»: «Des élections? Ce serait la fin de la Belgique!»

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite