France: une septuagénaire portée disparue suite à la tempête Amélie

Une femme de 71 ans est recherchée par les pompiers à Nice à la suite d’un glissement de terrain dû aux fortes pluies.
Une femme de 71 ans est recherchée par les pompiers à Nice à la suite d’un glissement de terrain dû aux fortes pluies. - AFP

Rafales à plus de 160 km/h, routes coupées par des arbres : Amélie, première tempête de l’automne en France, a balayé la façade atlantique privant dimanche 140.000 foyers d’électricité, tandis qu’une femme de 71 ans était recherchée par les pompiers à Nice à la suite d’un glissement de terrain dû aux fortes pluies.

Les pompiers de Nice, dans le sud-est, fouillaient dimanche des mètres cube de terre pour tenter de retrouver une septuagénaire après un glissement du terrain surplombant la maison où elle vivait avec sa famille. « On peut imaginer qu’il y a un lien entre l’affaissement de ce talus et les fortes pluies », a indiqué un responsable des pompiers.

Sur la côte atlantique, la tempête Amélie a soufflé en deux temps, aux premières heures de dimanche puis de nouveau après l’aube.

Trois blessés légers

Dans le Sud-Ouest de la France, services de secours et préfectures ont fait état de trois blessés légers – dont un hospitalisé – dans les Pyrénées-Atlantiques, victimes notamment de chutes de branches. L’essentiel des interventions portait sur des chutes d’arbres sur les voies, des câbles électriques à terre, des mises en sécurité de biens. Mais dans le département des Landes, 47 personnes ont dû être évacuées d’un camping et mises à l’abri. Dans la localité touristique de Mimizan, la toiture du casino s’est effondrée.

Selon l’institut météorologique Météo France, des rafales de vent à 163 km/h ont notamment été enregistrées sur le littoral au Cap Ferret (sud-ouest), 148 km/h à Messanges (ouest), 146 km/h à Belle-Ile (ouest). Le vent a aussi soufflé très fort à l’intérieur des terres, avec 121 km/h dans la ville de Bordeaux.

Les autoroutes A7, dans les deux sens de circulation, et A51 dans le sens Marseille/Aix-en-Provence ont été momentanément fermées.

À l’aéroport d’Ajaccio, dans l’île méditerranéenne de Corse, deux vols ont été annulés dimanche matin, et deux autres déroutés sur Bastia.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous