Accueil Monde Proche-Orient

Un combattant en Syrie souffrant du VIH s’oppose à son renvoi vers le Maroc

L’homme est d’origine marocaine mais a vécu toute sa vie à Molenbeek.

Temps de lecture: 1 min

Un combattant en Syrie, Otman B., d’origine marocaine mais qui a vécu toute sa vie à Molenbeek, s’est opposé à son renvoi vers le Maroc. L’homme se dit infecté par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et estime que le Maroc ne peut pas lui prodiguer les soins nécessaires, rapporte lundi Het Nieuwsblad.

L’homme a été emprisonné en 2014 en Belgique et a été condamné à quatre ans de prison lors du procès Zerkani, qui a jugé plusieurs terroristes. Otman B. était un ami d’Abdelhamid Abaaoud, considéré comme le cerveau des attentats de Paris en 2015. Il a combattu au côté de l’Etat islamique.

Après avoir purgé sa peine, il a été envoyé il y a quelques mois au centre fermé de Vottem (Liège), en vue de son renvoi vers le Maroc. Mais l’homme s’y est opposé. Il craint d’y être torturé. En outre, il affirme avoir été infecté par le VIH et avoir potentiellement le sida. Il redoute de ne pas bénéficier des soins nécessaires au Maroc.

Sa demande a été rejetée par le Conseil du Contentieux des Etrangers. On ignore si Otman B. interjettera appel auprès du Conseil d’Etat.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 4 novembre 2019, 11:06

    On s en fout qu il aille au Maroc ils nous détestent jure les grands dieux que c est mieux dans leur pays et bien salut

  • Posté par Matielig Rino, lundi 4 novembre 2019, 10:59

    Il faut l'euthanasier, il ne sers plus a rien !

  • Posté par Krüger Paul, lundi 4 novembre 2019, 9:48

    Même si cela était vrai, il n'appartient pas aux belges de payer pour ce criminel et combattant étranger. Il va devoir assumer ces actes avec un peu plus de courage.

  • Posté par Pablos Gino, lundi 4 novembre 2019, 9:25

    Que du contraire le Maroc son vrai pays d'origine a des trés bons traitements qui pourraient lui convenir,comment peut il juger alors qu'il ne les a pas éssayés.

Plus de commentaires

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs