Découverte de 39 morts dans un camion: le Vietnam arrête huit trafiquants d’êtres humains

Découverte de 39 morts dans un camion: le Vietnam arrête huit trafiquants d’êtres humains
AFP

La police vietnamienne a arrêté huit trafiquants d’êtres humains qu’elle suspecte d’être liés aux 39 migrants d’origine vietnamienne découverts dans un camion frigorifique en Angleterre il y a près de deux semaines, rapporte la presse locale lundi. Ces arrestations ont eu lieu dans la province centrale de Nghe An, d’où seraient originaires la plupart des victimes, et s’inscrivent dans le cadre d’une opération de grande ampleur de lutte contre le trafic d’êtres humains.

L’identité des suspects n’a pas été révélée. Les autorités de la région estiment cependant que ces personnes font partie d’un réseau de trafiquants qui envoient illégalement des Vietnamiens vers la Grande-Bretagne, à en croire les informations du journal VnExpress.

« Après l’incident au Royaume-Uni, certains trafiquants ont remboursé les familles dont les enfants ont disparu », a expliqué le général Nguyen Huu Cau, directeur du département de police de Nghe An, faisant référence à la découverte des 39 corps dans un camion dans l’Essex, au sud de l’Angleterre. Tous seraient des Vietnamiens même si cela n’a pas encore été confirmé officiellement.

Les arrestations ont eu lieu hier et viennent s’ajouter à quatre autres déjà effectuées dans cette même province du centre du pays et deux dans celle voisine de Ha Thinh, soit quatorze au total. Elles s’inscrivent dans le cadre d’une importante répression contre le trafic d’êtres humains lancée par le Vietnam en réponse à la tragédie, à laquelle seraient liées dix de ces personnes.

Les autorités britanniques enquêteront sur les personnes directement impliquées dans les faits survenus en Grande-Bretagne, tandis que leurs homologues vietnamiennes en feront de même concernant les passeurs au Vietnam.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Patrick Dewael (Open-VLD), président de la Chambre, est l’un des noms qui circulent pour monter en première ligne.

    Négociations fédérales: qui va monter? Plusieurs noms circulent

  2. d-20191208-3XNE16 2019-12-08 09:11:53

    Le bulletin climatique de la Belgique continue à se dégrader

  3. Le succès des universités francophones est incontestable et la tendance s’inscrit dans le long terme.

    Enseignement supérieur: toujours plus d’étudiants dans les universités francophones

La chronique
  • La grande misère du choix électoral

    Le point qui a le plus surpris dans l’interview que Marc Uyttendaele et moi-même avons donnée au Soir le 23 novembre est apparemment la perspective d’organiser un référendum sur le cadre institutionnel de la Belgique.

    De fait, il y avait de quoi être surpris. Je ne suis pas un partisan déclaré du référendum, et je me rappelle fort bien Marc Uyttendaele, en 1993, s’opposant farouchement, comme Xavier Mabille, à l’idée de demander au peuple de se prononcer sur le cadre fédéral dans lequel basculait officiellement la Belgique à l’époque.

    Je ne veux pas revenir, ici, sur le référendum en tant que tel, qui est à mes yeux un procédé de la dernière chance en...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: l’insulte! Bon sang, mais c’est bien sûr!

    Mais comment n’y ont-ils pas pensé plus tôt ? Les conseillers du Roi avec leurs « Et que je vous sers le café. Et que je vous écoute patiemment »… et Paul Magnette qui fait des vidéos expliquant qu’il recherche « des solutions constructives pour tous, de Zeebruges à Arlon et d’Eupen à Mouscron », en français et en néerlandais ? Que dire des Vande Lanotte, Reynders, Bourgeois et Demotte engoncés dans de chics costumes pour faire honneur à la fonction ?

    ...

    Lire la suite