Jean-Paul Dubois décroche le prix Goncourt, Sylvain Tesson remporte le prix Renaudot

Jean-Paul Dubois décroche le prix Goncourt, Sylvain Tesson remporte le prix Renaudot
D.R.

L’écrivain Jean-Paul Dubois a décroché ce lundi le prix Goncourt, le plus prestigieux et convoité des prix littéraires du monde francophone. Quatre écrivains, dont la Belge Amélie Nothomb qui enchaîne les succès de librairie depuis une trentaine d’années, étaient en lice. Le romancier français de 69 ans a été récompensé pour « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon », roman bouleversant et nostalgique sur le bonheur perdu.

Déjà couronné par le prix Femina (en 2004 pour «Une vie française»), le Toulousain Jean-Paul Dubois, 69 ans, écrivain discret et populaire, a construit depuis une trentaine d’années une oeuvre qui séduit par sa délicatesse et sa profonde humanité. «Tout arrive! C’est adorable...», a déclaré Jean-Paul Dubois devant la presse. «C’est assez irréel», a-t-il ajouté.

L’auteure de « Stupeur et tremblements » avait, elle, estimé lundi matin que ses chances de décrocher le prix étaient « extrêmement faibles » au regard de la qualité des autres finalistes. « Si je n’ai pas le Goncourt ce n’est pas du tout une humiliation pour moi », avait partagé la romancière belge à la RTBF.

Un chèque symbolique

La récompense est un chèque symbolique de… 10 euros. Mais l’impact du prix est incommensurable. Le lauréat va récolter « une gloire certaine mais surtout, souligne Bernard Pivot, il va gagner beaucoup, beaucoup, beaucoup d’argent ». « Il va toucher 15 % sur le prix de vente de son roman. Quand il se vend à 500.000 exemplaires, faites le compte… », a-t-il indiqué.

Le Renaudot à Sylvain Tesson

Le prix Renaudot a été quant à lui attribué à Saylvain Tesson pour « La Panthère des neiges », un récit d’aventure aux allures de quête spirituelle.

Sur le même sujet
LittératureAmélie Nothomb
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous