Un test à faire à domicile détecte le cancer du col l’utérus

Un test à faire à domicile détecte le cancer du col l’utérus
Drew Hays, Unsplash

Un test sur des prélèvements vaginaux et de l’urine, recueillis par la femme elle-même à domicile, permet de détecter des lésions du col de l’utérus à haut risque d’évoluer en cancer, selon des chercheurs britanniques.

Leur étude, non encore publiée dans une revue scientifique mais communiquée à la presse, a porté sur 620 femmes qui ont envoyé au laboratoire des écouvillons de prélèvements vaginaux et un prélèvement d’urine pour 503 d’entre elles.

Les chercheurs travaillent pour essayer d’améliorer encore la précision de leur test qu’ils jugent «prometteur».

Pour Mme Nedjai, «ces résultats représentent un progrès dans le dépistage du cancer du col de l’utérus, en particulier pour les femmes qui ne fréquentent pas la clinique, comme les femmes âgées, ou qui trouvent le frottis trop douloureux ou ne bénéficient pas d’un programme de dépistage dans leur pays».

En 2018, 570.000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus ont été diagnostiqués dans le monde et environ 310.000 femmes en meurent chaque année.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous