Accueil Sports Football Football belge Charleroi

Le football belge démuni face au racisme

C’est dans le chaos le plus total que s’est terminée la rencontre entre Malines et Charleroi dimanche. En cause, des incidents racistes sortis de la T3 malinoise envers Marco Ilaimaharitra. Fou de rage et en pleurs, l’international malgache a quitté le pré malinois après de vifs débats avec le corps arbitral. Malgré les efforts faits par la Fédération, le racisme est loin d’avoir quitté le giron du football belge, même s’il reste le fruit de cas isolés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 6 min

«  En Belgique, heureusement, le racisme reste le fruit de cas isolés. » C’est par ces mots que Karim Belhocine a conclu sa conférence de presse dimanche derrière les casernes malinoises. L’entraîneur carolo faisait ainsi référence aux événements qui ont émaillé la fin de match, pourtant agréable jusqu’à son terme, entre Malines et Charleroi. Pourtant, alors que rien ne laissait le présager pour la majorité des 14.000 âmes présentes à l’AFAS Stadion pour cette dernière rencontre de la quatorzième journée de phase classique, Marco Ilaimaharitra a dû quitter le pré anversois les larmes aux yeux et fou de rage. « Il a entendu des paroles et vu des gestes, probablement un salut nazi, venant des tribunes », pouvait-on entendre de la part de ses partenaires.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Brasseur Michel, mardi 5 novembre 2019, 8:11

    C'est vrai que quand on combine les scores du VB et de la N-VA, on peut être sûr que les cris et chants racistes ne sont que des cas isolés...si le monde du football voulait vraiment combattre le racisme, il installerait des cameras et des photographes en civil parmi la foule, tout comme dans les manifestations !

  • Posté par Rahier Pierre, mardi 5 novembre 2019, 10:23

    Vous avez entièrement raison.

  • Posté par Debrabander Jean, mardi 5 novembre 2019, 4:44

    Dormez en paix, "supporters malinois" : personne n'a rien vu, rien entendu. Votre club peut continuer à acheter des matches ou a laisser passer des insultes racistes, la Fédération flamande de football ne fera rien pour ne pas tuer la poule aux œufs d'or.

Aussi en Charleroi

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs