En France, le chef Arnaud Donckele est récompensé par le guide Gault et Millau

Arnaud Donckele
Arnaud Donckele - AFP

Arnaud Donckele, chef du restaurant La Vague d’or à Saint-Tropez, sur la côte méditerranéenne française, a été désigné chef de l’année par le Gault et Millau dans son édition française 2020 à paraître mardi pour sa cuisine « poétique », qui plaît à tout le monde.

Pour le lancement de la 50e édition du deuxième grand guide gastronomique français, Gault et Millau a choisi un chef très connu de 42 ans, déjà couronné de trois étoiles au Michelin et qui cuisine pour les chefs d’Etat lors de sommets en France.

« Il est hyper connu et on s’est posé la question », a confié le président du guide, Jacques Bally, dont c’est la première édition après le rachat de Gault et Millau par un investisseur russe.

Dans un entretien, Arnaud Donckele qualifie sa cuisine de « complexe », mais faite pour plaire à tout le monde.

Il compare le principe de la conception de ses plats à un pot-au-feu où de nombreux ingrédients sont cuits les uns avec les autres pour la « quintessence du goût d’ensemble » mais où l’on retrouve toutefois la saveur non dénaturée de chaque élément.

Son plat culte est « le Chopin de liche façon Victor Petit », né d’une rencontre avec un pêcheur qui lui a fait goûter ce poisson dans un sandwich. Arnaud Donckele l’a sublimé en s’inspirant d’une salade inventée par un journaliste et critique gastronomique d’avant-guerre.

Dans la catégorie pâtissier de l’année, le guide a choisi de récompenser une femme, Jessica Préalpato du restaurant Alain Ducasse à l’hôtel Plaza Athénée à Paris, déjà consacrée cette année meilleure pâtissière au monde par 50 Best, et Max Martin du restaurant Yoann Conte au Veyrier-du-Lac (sud-est).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. delalb

    Le roi Albert II reconnaît être le père de Delphine Boël, quel nom portera-t-elle?

  2. La technologie ADN permettrait d’étendre ce vaccin à d’autres souches de virus.

    Vaccin anticoronavirus: la course contre-la-montre

  3. POLITICS PARTY MEETING PS

    Coalition fédérale: le PS dévoile les propositions «imbuvables» de la N-VA

La chronique
  • Brux-ils Brux-elles : une priorité, la lutte contre les discriminations

    En filigrane de l’affaire Kir ne pouvait-on lire un peu de communautarisme ? Et faire le procès de l’un n’équivalait-il pas à ouvrir celui de l’autre ? La question s’est posée lors de chacune des (nombreuses) discussions avec des élus, socialistes mais pas que, des experts, de la communauté turque mais pas que… Avec, à plusieurs reprises, cette réponse, cinglée : « c’est le procès de la diversité que vous faites, et ça, c’est hors de question ». Non, il n’était, évidemment pas question de faire le procès de la diversité. C’est donc que le terme était mal choisi…

    Apparu dans la langue française au cours des années nonante, le mot « communautarisme » se hisse régulièrement dans les statistiques hautes d’occurrence sur le web et fait l’objet de nombreuses recherches académiques. Fabrice Dhume, sociologue, chercheur à Paris Diderot, s’est livré à une véritable enquête sur ce qu’il qualifie « de...

    Lire la suite

  • La leçon des «Sardines»: le populisme n’est pas une fatalité

    On dit souvent que l’Italie constitue le laboratoire politique de l’Europe. Et en Italie, Bologne apparaît comme le laboratoire du laboratoire. C’est dans la capitale émilienne, en effet, que le Parti communiste avait pris, à l’époque, ses distances avec Moscou. C’est là aussi que Romano Prodi avait inventé « l’Olivier », l’union de la gauche copiée un peu partout sur le continent. C’est là, encore, sur la place centrale, que Beppe Grillo avait lancé...

    Lire la suite