Crise au fédéral: «Le PS veut un arc-en-ciel, qu’il le dise clairement», lance Cieltje Van Achter (N-VA)

Crise au fédéral: «Le PS veut un arc-en-ciel, qu’il le dise clairement», lance Cieltje Van Achter (N-VA)
Belga

Une alliance entre le PS et la N-VA est-elle définitivement enterrée ? Les deux partis semblent irréconciliables. Le président du parti socialiste a encore affirmé lundi soir sur la RTBF que le parti flamand n’était « pas incontournable. » Pour la vice-présidente de la N-VA, « ce que veut concrètement Paul Magnette, c’est que la N-VA jette son programme à la poubelle », a-t-elle affirmé sur la Première.

Selon Cieltje Van Achter, le PS veut exécuter son programme politique « et envoyer la facture à la population flamande. » « Le PS réclame des milliards de dépenses sociales et veut remettre en question les réformes socio-économiques », indique-t-elle. « Cela veut dire plus d’impôts et un budget déficitaire qui va se creuser à nouveau. » Pour la nationaliste flamande, ces objectifs sont inacceptables : « Cela va nuire à notre économie. Nous n’allons pas laisser passer ça. » « Le fossé n’est seulement institutionnel, il est également économique », pointe M. Van Achter.

Crise au fédéral : Ahmed Laaouej (PS) n’exclut pas des élections anticipées

« Dans les faits, le PS veut un gouvernement arc-en-ciel. Que Paul Magnette le dise clairement et qu’il prenne ses responsabilités », lance-t-elle au micro de Thomas Gadisseux. Une coalition qui semble toutefois fort compliquée selon la députée bruxelloise : « Je vois difficilement comment l’Open VLD et le CD&V vont remettre en question toutes les réformes exigées par le PS », estime-t-elle.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous