Au box-office nord-américain, «Terminator» dépasse le «Joker», qui s’approche du milliard de recettes

Au box-office nord-américain, «Terminator» dépasse le «Joker», qui s’approche du milliard de recettes

La dernière incarnation de «Terminator» a évincé des adversaires redoutables de la tête du box-office nord-américain, le «Joker» et la sorcière de «Maléfique», malgré un premier week-end d’exploitation jugé décevant par les experts, selon les chiffres définitifs publiés lundi par la société spécialisée Exhibitor Relations.

«Terminator: Dark Fate», toujours avec Arnold Schwarzenegger en assassin cybernétique qui retrouve 28 ans après Linda Hamilton en Sarah Connor, a réalisé seulement 29 millions de dollars de recettes aux Etats-Unis et au Canada entre vendredi dimanche.

► «Joker» devient le film interdit aux moins de 17 ans le plus lucratif de l'histoire au box-office mondial

Si l’on ajoute ses recettes dans le reste du monde, il n’a récolté au total que 123 millions de dollars, «un résultat décevant si l’on considère que le film a coûté 185 millions de dollars», sans tenir compte des dizaines de millions liés à la publicité et la distribution, estime le magazine Variety. L’inquiétant «Joker», récit de la transformation du comique raté Arthur Fleck en super-vilain qui deviendra l’ennemi juré de Batman, reste bien accroché à la seconde place.

Le film, porté par Joaquin Phoenix, a remporté près de 13,5 millions de dollars sur trois jours et 299 millions sur cinq semaines aux Etats-Unis et au Canada. Au total, ses recettes mondiales s’élèvent à plus de 936 millions.

Avec un peu plus de 13 millions de dollars empochés au cours du week-end, «Maléfique: Le Pouvoir du Mal» descend sur la troisième marche du podium. La célèbre sorcière de Disney, interprétée par Angelina Jolie, affiche désormais un total de 85 millions de dollars de recettes en trois semaines dans les salles.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10838727-107

    La Une choquante du Corriere dello Sport sur Lukaku: gratuit et attiseur de haine

  2. B9721767720Z.1_20191130001105_000+G4NF11L67.2-0

    Philippe Close sur le chaos à Bruxelles: «Du monde dans le centre-ville? Une bonne nouvelle!»

  3. Le fantasme des apôtres de la sécurité publique
: plus on pourra scanner les foules et identifier des suspects, plus la criminalité reculera. Encore faudrait-il que le système soit performant.

    Grand format – Le délit de sale gueule de la reconnaissance faciale

La chronique
  • L’éclipse du soft power américain

    Samedi dernier, le New York Times a répondu sèchement au gouvernement chinois, qui avait traité de fake news les informations que le journal avait publiées sur la persécution des minorités musulmanes dans le Xinjiang, alors que ces révélations, accablantes, étaient fondées sur des documents internes du régime. Habituellement très pondéré, l’éditorialiste n’a pas hésité à faire le parallèle avec l’époque nazie, « lorsque Hitler parlait de la Lügenpresse, la presse menteuse, pour discréditer le journalisme indépendant ».

    Sa cible réelle, toutefois, était Donald Trump, accusé d’user et d’abuser de l’expression fake news pour vilipender les médias qui le dérangent, au risque de servir d’alibi aux régimes autoritaires qui verrouillent l’information. « Quand un président américain attaque la presse indépendante, les despotes s’empressent de l’imiter », notait le journal, en évoquant une kyrielle de pays, de la Russie au Burundi, qui ont trouvé dans le spectre des fake news une justification très commode de leurs attaques contre les médias...

    Lire la suite

  • La participation au secours de la démocratie

    La démocratie n’est plus une évidence. Accablée de toutes les impuissances du monde, elle ne s’impose plus comme un système légitime et efficace. Boucs émissaires : les élus, en lesquels les électeurs ont de moins en moins confiance. C’est donc la démocratie représentative qui semble en crise. Et la démocratie participative qui semble l’issue.

    Réconciliera-t-on le citoyen avec la politique en l’y intégrant ? C’est le pari de celles et ceux qui multiplient les initiatives de participation...

    Lire la suite