Canada: une dizaine de villes touchées par des niveaux anormalement élevés de plomb détectés dans l’eau

Canada: une dizaine de villes touchées par des niveaux anormalement élevés de plomb détectés dans l’eau
VDN

Un tiers des 12.000 tests d’eau effectués dans une dizaine de villes canadiennes présentent des niveaux de plomb excédant les limites fixées par le gouvernement, selon une enquête publiée lundi par un regroupement d’universités et de médias canadiens.

Plus de 120 journalistes ont compilé pendant un an des tests menés dans tout le pays pour vérifier la teneur en plomb de l’eau distribuée aux habitations. Ils ont observé des résultats comparables voire pires que ceux relevés à Flint, aux Etats-Unis, qui avaient déclenché une crise nationale en 2014.

C’est notamment le cas à Montréal, où près de 36 % des échantillons testés ont révélé des quantités de plomb plus élevées que les recommandations du ministère de la santé, selon le Devoir, l’un des médias ayant participé à l’enquête.

« Vide réglementaire »

« Nous avons été très lents à nous pencher sur les problèmes de santé publique à long terme comme le plomb dans l’eau », a déclaré à ce média Michèle Prévost, professeure d’ingénierie à l’École polytechnique de Montréal.

« Je ne suis pas surprise de voir l’absence d’action ou de mesures correctives au Québec, à cause du vide réglementaire », a-t-elle poursuivi.

Le plomb provient principalement des vieilles conduites reliant les réserves d’eau potable aux habitations. Les résultats des analyses officielles, qui sont rarement rendus publics, pourraient avoir été minimisés par la manière de tester l’eau, selon le Toronto Star.

L’une des méthodes de test consiste à faire couler l’eau pendant quelques minutes avant de la tester, un test peu représentatif d’une utilisation normale et qui révèle souvent une contamination plus faible qu’à la sortie immédiate du robinet.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Paul Magnette touche au terme de sa mission
: l’informateur royal est attendu lundi au Palais. © Photo News.

    Négociations fédérales: les anti-arc-en-ciel se déchaînent

  2. PHOTONEWS_10838727-107

    La Une choquante du Corriere dello Sport sur Lukaku: gratuit et attiseur de haine

  3. B9721767720Z.1_20191130001105_000+G4NF11L67.2-0

    Philippe Close sur le chaos à Bruxelles: «Du monde dans le centre-ville? Une bonne nouvelle!»

La chronique
  • L’éclipse du soft power américain

    Samedi dernier, le New York Times a répondu sèchement au gouvernement chinois, qui avait traité de fake news les informations que le journal avait publiées sur la persécution des minorités musulmanes dans le Xinjiang, alors que ces révélations, accablantes, étaient fondées sur des documents internes du régime. Habituellement très pondéré, l’éditorialiste n’a pas hésité à faire le parallèle avec l’époque nazie, « lorsque Hitler parlait de la Lügenpresse, la presse menteuse, pour discréditer le journalisme indépendant ».

    Sa cible réelle, toutefois, était Donald Trump, accusé d’user et d’abuser de l’expression fake news pour vilipender les médias qui le dérangent, au risque de servir d’alibi aux régimes autoritaires qui verrouillent l’information. « Quand un président américain attaque la presse indépendante, les despotes s’empressent de l’imiter », notait le journal, en évoquant une kyrielle de pays, de la Russie au Burundi, qui ont trouvé dans le spectre des fake news une justification très commode de leurs attaques contre les médias...

    Lire la suite

  • La participation au secours de la démocratie

    La démocratie n’est plus une évidence. Accablée de toutes les impuissances du monde, elle ne s’impose plus comme un système légitime et efficace. Boucs émissaires : les élus, en lesquels les électeurs ont de moins en moins confiance. C’est donc la démocratie représentative qui semble en crise. Et la démocratie participative qui semble l’issue.

    Réconciliera-t-on le citoyen avec la politique en l’y intégrant ? C’est le pari de celles et ceux qui multiplient les initiatives de participation...

    Lire la suite