Accueil Société

Les femmes de nouveau appelées à faire grève le 8 mars 2020

L’an dernier, la marche organisée à Bruxelles dans le cadre de la grève des femmes avait réuni 15.000 personnes, précise le Collecti.e.f.

Temps de lecture: 2 min

Le 8 mars marque chaque année la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes. En 2019, les femmes avaient été appelées pour la première fois à faire grève : de leur travail mais aussi du travail domestique, de la consommation ainsi que des études et de la formation. Pour 2020, le Collecti.e.f 8 maars, à l’origine de cette mobilisation, appelle les femmes à faire grève pendant 48 heures, annonce-t-il mardi.

Les femmes sont appelées à faire grève les 8 et 9 mars 2020 afin de faire entendre leurs revendications. Le 8 mars tombera un dimanche mais l’arrêt de travail garde tout son sens, estime le Collecti.e.f 8 maars, étant donné le travail dominical à l’œuvre dans le commerce, l’horeca, la santé, les soins et les transports. En outre, l’appel à la grève concerne également le travail domestique, qui ne s’arrête pas le dimanche.

À lire aussi La grève des femmes en Belgique dépasse les cercles féministes

Le collectif incite à faire grève le lundi également, afin que les revendications puissent être entendues sur tous les lieux de travail de formation. Il demande aux syndicats de soutenir cet appel à la grève, par exemple en déposant un préavis.

La grève est considérée comme une « première étape dans la construction d’un mouvement féministe fort en Belgique, visant une société réellement égalitaire ». Le but est de rendre visible les réalités des femmes « et les différentes oppressions qui s’y mêlent ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Wafellman Fabienne, mardi 5 novembre 2019, 14:24

    Bien qu'ayant toute ma vie défendu des opinions féministes, ce genre de collectif m'insupporte. Pourquoi l'opposition, la grève ? Cela me dépasse. Je ne suis pas l'égale d'un homme, je suis une femme et mon mari est mon égale différence. Nous sommes complémentaires et derrière chaque grand homme, il y a une femme :). Bien évidemment, il y a des progrès à faire en matière d'équivalence de salaires ou de traitements mais ce n'est certes pas le bon moyen. De même, cette nouvelle terminologie de "féminicide" est ridicule. Un homicide a toujours été l'action de tuer un autre ETRE HUMAIN alors pourquoi inventer un nouveau terme qui n'existe pas au regard de la loi ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko