NBA: menés de 17 points, les Lakers s’imposent à Chicago (vidéo)

NBA: menés de 17 points, les Lakers s’imposent à Chicago (vidéo)
AFP

LeBron James y est allé d’un triple-double (30 points, 11 assists et 10 rebonds) pour venir à bout de Chicago Bulls particulièrement tenaces, mardi soir en championnat NBA. Les Bulls comptaient 17 points d’avance au retour des vestiaires (65-48), mais les visiteurs ont complètement inversé la tendance ensuite pour s’imposer 112-118. Les Californiens (6 victoires – 1 défaite) sont en tête de la NBA après cette sixième victoire de rang.

Deux joueurs du banc ont bien aidé « King » James dans son travail, à savoir Quinn Cook (17 points) et Kyle Kuzma (15 points). L’autre grande star des Lakers, Anthony Davis, a inscrit 15 points.

Du coté de Chicago, le rookie Coby White a encore montré de belles choses avec 18 points et 4 assists. Zach Lavine a planté 26 points pour les Bulls.

Les Nuggets de Denver (5 victoires – 2 défaites) profitent, eux, de leur succès facile face au Miami Heat pour talonner les Lakers dans la conférence Ouest. Les Floridiens n’ont pas pesé bien lourd, s’inclinant 89-109 sur le parquet de Denver. Jamal Murray a marqué 21 points dans cette partie qui a vu Miami shooter à un faible 36 % de réussite.

Rencontre à suspense à Charlotte où les Hornets se sont imposés 122-120 après prolongation face à des Indiana Pacers privés de trois joueurs majeurs ; Victor Oladipo, Domantas Sabonis et Myles Turner. En leur absence, le nouveau distributeur Malcom Brogdon (31 points et 8 passes décisives) a mené la charge mais ses efforts ont été insuffisants face aux 35 points plantés par le joueur de deuxième année, Devonte’ Graham, auteur de deux lancers-francs importants dans les derniers instants de la partie. Très peu utilisé depuis son arrivée en Caroline du Nord en 2018, Bismack Biyombo a compilé 15 points, 6 rebonds et 2 contres et est sorti de sa boîte alors que son équipe était encore menée de 14 points.

Outre les Lakers et les Hornets, les Hawks sont également revenus de loin avant de s’imposer 108-100 face aux San Antonio Spurs. Le meneur Trae Young a encore été au four et au moulin pour les Hawks avec 29 points et 13 assists. Dans la raquette, en l’absence du pivot John Collins, suspendu 25 matchs après un contrôle positif aux hormones de croissance, c’est Jabari Parker, 19 points et 8 rebonds, qui a fait le boulot pour Atlanta.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10838727-107

    La Une choquante du Corriere dello Sport sur Lukaku: gratuit et attiseur de haine

  2. B9721767720Z.1_20191130001105_000+G4NF11L67.2-0

    Philippe Close sur le chaos à Bruxelles: «Du monde dans le centre-ville? Une bonne nouvelle!»

  3. Le fantasme des apôtres de la sécurité publique
: plus on pourra scanner les foules et identifier des suspects, plus la criminalité reculera. Encore faudrait-il que le système soit performant.

    Grand format – Le délit de sale gueule de la reconnaissance faciale

La chronique
  • L’éclipse du soft power américain

    Samedi dernier, le New York Times a répondu sèchement au gouvernement chinois, qui avait traité de fake news les informations que le journal avait publiées sur la persécution des minorités musulmanes dans le Xinjiang, alors que ces révélations, accablantes, étaient fondées sur des documents internes du régime. Habituellement très pondéré, l’éditorialiste n’a pas hésité à faire le parallèle avec l’époque nazie, « lorsque Hitler parlait de la Lügenpresse, la presse menteuse, pour discréditer le journalisme indépendant ».

    Sa cible réelle, toutefois, était Donald Trump, accusé d’user et d’abuser de l’expression fake news pour vilipender les médias qui le dérangent, au risque de servir d’alibi aux régimes autoritaires qui verrouillent l’information. « Quand un président américain attaque la presse indépendante, les despotes s’empressent de l’imiter », notait le journal, en évoquant une kyrielle de pays, de la Russie au Burundi, qui ont trouvé dans le spectre des fake news une justification très commode de leurs attaques contre les médias...

    Lire la suite

  • La participation au secours de la démocratie

    La démocratie n’est plus une évidence. Accablée de toutes les impuissances du monde, elle ne s’impose plus comme un système légitime et efficace. Boucs émissaires : les élus, en lesquels les électeurs ont de moins en moins confiance. C’est donc la démocratie représentative qui semble en crise. Et la démocratie participative qui semble l’issue.

    Réconciliera-t-on le citoyen avec la politique en l’y intégrant ? C’est le pari de celles et ceux qui multiplient les initiatives de participation...

    Lire la suite