Accueil Belgique Politique

Jean-Marc Nollet: «Ecolo est prêt à discuter avec le CD&V et l’Open VLD »

Ecolo est prêt à travailler avec l’Open VLD et le CD&V mais il n’exclut pas non plus un autre scénario, celui du retour aux urnes.

Journaliste au service Web Temps de lecture: 2 min

Paul Magnette a été nommé informateur par le Roi Philippe. Il doit explorer la possibilité de former un gouvernement sans la N-VA, un gouvernement qui serait donc minoritaire côté flamand.

À lire aussi Formation fédérale: Paul Magnette peut explorer l’arc-en-ciel

Invité sur Bel RTL, le coprésident d’Ecolo, constate qu’avec la N-VA, « on va vers l’impasse ». Jean-Marc Nollet reproche surtout au parti nationaliste de ne pas se prononcer clairement sur sa volonté de monter au gouvernement fédéral. « Cela empêche le CD&V et l’Open VLD de se positionner ».

« Il faut arrêter de calculer, il faut solutionner », martèle Jean-Marc Nollet. « Nous sommes en tant qu’écologistes avec Groen prêts à discuter avec tous les partis disponibles pour trouver des solutions. Nous allons faire partie de la solution pas des problèmes » (…) Nous voulons travailler avec les partis qui trouvent des solutions. Un gouvernement démocrate, tourné vers l’avenir. Tout qui veut contribuer à donner un avenir à ce pays est le bienvenu ».

Le coprésident d’Ecolo reconnaît toutefois que « la mission de Paul Magnette est difficile et très complexe »

À lire aussi Formation fédérale: fin de l’option PS-N-VA? Le Roi a voulu en avoir le cœur net

« Je ne cherche pas à convaincre le CD&V et l’Open VLD mais s’ils souhaitent travailler avec Ecolo, nous serons leur partenaire », a clairement signifié Jean-Marc Nollet qui n’élude pas le scénario d’un retour aux urnes.

« Je n’exclus pas du tout d’aller revoter. C’est une hypothèse sur laquelle, il faut travailler aussi ».

À lire aussi Le scénario des élections fédérales relancé

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Nica Petre, mercredi 6 novembre 2019, 12:42

    Non la question n'est pas dans l'immédiat si un parti flamand veut parler avec un parti francophone mais s'il veulent rester solidaire de la NVA au cas ou toute discution ultérieure est sans intérêt. De toute façon il devient clair que des nouvelles éléctions et la séparation de la Belgique en 4 entités conféderées ou indépendantes semble de plus en plus certain par jour qui passe.

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 6 novembre 2019, 9:49

    La question est, veulent ils eux discuter avec lui ??

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une