Philippe Geluck au sujet de la formation fédérale: «Comment ne sommes-nous pas la risée de la planète?»

Philippe Geluck au sujet de la formation fédérale: «Comment ne sommes-nous pas la risée de la planète?»
Bruno Dalimonte

Philippe Geluck ne décolère pas. Invité de Matin Première, l’auteur du Chat a exprimé son ressenti au sujet de l’impasse politique au niveau fédéral. « Les bras m’en tombent. Comme ma copine la Vénus de Milo, je me dis qu’on est un peu pathétiques. Comment ne sommes-nous pas la risée de la planète ? »

« J’ai l’impression qu’on est des ours blancs sur un iceberg, qui dérive et qui est en train de fondre et on ne peut rien faire, a poursuivi Philippe Geluck. On peut sauter de là, aller demander de l’aide ailleurs, certains ont proposé cette solution, en disant rattachons la partie francophone de la Belgique à la France, et puis l’autre partie ils feront ce qu’ils veulent. Il y a peut-être des solutions à chercher de ce côté-là, quoi que je ne sais pas si c’est souhaité par beaucoup de monde. »

Sur le même sujet
Bande dessinéeBelgique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous