Les crédits immobiliers ont augmenté de 19% en un an

Les crédits immobiliers ont augmenté de 19% en un an
Olivier Papegnies

Une fois n’est plus coutume : les crédits hypothécaires se sont, ces derniers mois encore, multipliés comme des petits pains. Avec une hausse de 61 % par rapport à octobre 2018 et de 48 % par rapport à septembre 2019, le nombre de nouveaux prêts immobiliers a progressé de manière « exceptionnelle » le mois dernier, dixit la Banque nationale de Belgique (BNB), habituellement connue pour sa rhétorique « sobre ». C’est dire.

Ces 10 derniers mois, le nombre de nouveaux contrats et les montants prêtés ont également progressé sensiblement. Selon nos calculs, en montants, le marché explose de 19 % sur un an avec 48,2 milliards d’euros de nouveaux prêts accordés contre 40,5 milliards à la fin octobre 2018.

► Une augmentation record en Flandre, des chiffres qui interrogent: notre analyse sur Le Soir+

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190524-3U3PUF 2019-05-24 17:33:25

    Vie privée: les internautes ne sont pas prêts à se rebeller

  2. Le gouvernement Michel (la suédoise MR, N-VA, VLD, CD&V) était lourdement déséquilibré entre nord et sud
: les francophones, avec le seul MR, ne disposait que de 20 sièges sur 63.

    Un gouvernement minoritaire au Nord? Ce n’est pas une première

  3. A la veille du match entre l’AS Roma et l’Inter Milan, le journal italien Corriere dello Sport est au cœur d’une polémique avec cette « une ».

    Discriminations: «On ne peut parler de racisme sans parler des blancs»

La chronique
  • Manifestations monstres contre Macron en France: ce qu’il faut oser dire

    Il n’y aura pas eu de chaos. La plupart des trains étaient à l’arrêt ce jeudi et la majorité des écoles, fermées. Mais les Français avaient anticipé ce « black thursday ». Si bien que le « mur du 5 décembre » n’a pas été érigé aussi haut que prévu.

    Emmanuel Macron aurait pourtant tort de considérer la partie gagnée. La mobilisation était très importante dans les manifestations. Et ce n’est que dans les...

    Lire la suite