Formation fédérale: Rudy Demotte met la pression sur l’Open VLD et le CD&V

Formation fédérale: Rudy Demotte met la pression sur l’Open VLD et le CD&V
Mathieu Golinvaux

Tout juste déchargé de sa mission de préformateur, Rudy Demotte était invité l’invité ce jeudi de BelRTL. Le socialiste est revenu sur la difficulté à former un gouvernement fédéral : « La situation est extrêmement compliquée dès lors que la N-VA nous a fait glisser sur le chemin du délitement du pays. »

Le président du parlement de la Communauté française de Belgique explique également que les divisions au sujet de l’institutionnel n’ont fait que s’accentuer au cours des négociations et que le PS « ne souhaite pas le délitement de la sécurité sociale. »

« Un choix de société à faire »

Rudy Demotte est également revenu sur les propos de Charles Michel, qui avait dénoncé lundi 4 novembre, « une forme de faiblesse, sinon de lâcheté » de la part du PS et de la N-VA, « à s’accrocher à leur programme électoral et à refuser de faire le pas intelligent vers l’autre ». « Le propos est totalement inélégant, a estimé le socialiste. J’ai reçu avec monsieur Bourgeois, l’ancien Premier ministre et il a eu tout le loisir de s’exprimer. » « Je regrette que des propos comme ça ont pu être tenus, a ajouté Rudy Demotte. Il est dans une logique où il met plus de l’huile sur le feu que de l’huile dans les rouages. »

L’ancien préformateur est aussi revenu sur la tâche qui attend Paul Magnette en tant qu’informateur. « Il ne doit pas porter seul la croix, a-t-il estimé. Aujourd’hui, l’Open VLD comme le CD&V ont un choix de société à faire… »

Formation fédérale: la division menace à l’Open VLD au sujet d’une coalition «arc-en-ciel»

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous