Accueil Société Régions Wallonie

La Wallonie creuse son déficit et fait le pari de l’investissement

Le budget 2020 enregistre un mali de 435 millions. La majorité mise sur 350 millions d’investissements hors périmètre budgétaire.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Le gouvernement wallon PS-MR-Ecolo a présenté ce jeudi à Namur le premier budget de la législature. L’exercice pour 2020 est qualifié de « budget de transition ».

« Transition » parce qu’il est plus que jamais question d’écologie et de bien-être social. Mais « transition » aussi parce que, après sept semaines de travail, l’exécutif rentre une copie provisoire : « Ce budget ébauche des priorités et ouvre des perspectives qui seront approfondies lors d’un conclave budgétaire en mars », explique le ministre-président Elio Di Rupo.

Ce conclave du printemps fournira l’occasion d’une remise à plat complète des dépenses des 280 organismes publics et des 26 fonds actifs en Wallonie. Ce sera alors sans doute le temps des efforts avec l’objectif du retour à l’équilibre en 2024.

Le budget présente comme attendu un déficit conséquent : 435 millions qui tiennent lieu de base de travail pour la législature.

En parallèle, le gouvernement annonce 350 millions d’investissements qui s’additionnent aux projets existants. Ils portent sur l’innovation et les nouvelles technologies mais aussi sur la lutte en faveur du climat (logement, mobilité…)

Sacré pari ! La Wallonie compte en effet sur l’Europe pour obtenir le droit d’investir hors périmètre budgétaire. Plusieurs mois seront nécessaires pour convaincre l’Union.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Clodong André, jeudi 7 novembre 2019, 21:41

    La surpondération du service public wallon est la cause première du déclin wallon. Avec un peu de courage politique, on pourrait revenir en cinq ans à un meilleur équilibre. Mais qui va scier la branche sur laquelle ils sont assis?

  • Posté par Carnaille Cedric, jeudi 7 novembre 2019, 21:30

    Une bonne chose, l'austérité ne crée que des pertes d'emploi, fermeture d'entreprise etc... Si cet argent sert à la formation, recherche et infrastructures, la wallonie en profitera rapidement.

  • Posté par Thill-Goelff Frédéric, jeudi 7 novembre 2019, 14:43

    Quasi faillite au fédéral, déficit important à la RW, les communes qui tirent la langue. Malgré le taux de prélèvement le deuxième plus élevé de l'OCDE. Et cerise sur le gâteau, le pays est à deux doigts de se saborder. Désespérant.

  • Posté par Soy Zen, jeudi 7 novembre 2019, 14:15

    A quand un gouvernement qui va oser faire une vraie reorganisation des services publiques: soutenir les départements qui en ont besoin et supprimer / réallouer les ressources là où ce n'est plus vraiment utile? Bcp d'annonces lors du precedent mais en realisation très peu. Plutôt que de piloter du haut de leur cabinet , les ministers devraient fonctionner en équipe très réduite, tous les (mini) cabinets réunis au même endroit ET s'intégrer aux opérateurs existants pour être plus prêt de l'opérationnel (c'est eux l'équipe 'executive') sinon on ne fait que faire tourner les assiettes et de la com'

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo