Accueil Culture Livres

Les réfugiés en héros de téléréalité

Dans « Les affamés et les rassasiés », Timur Vermes parle autant des migrations que de la société du spectacle.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

I l est de retour. Dans le roman qui portait ce titre, Adolf Hitler investissait les médias allemands après 66 ans de sommeil. Avec Les affamés et les rassasiés, c’est l’auteur Timur Vermes qui fait son retour, chevauchant avec entrain un autre thème, plus actuel et susceptible d’agiter la société, l’immigration, à laquelle Angela Merkel avait répondu par une générosité dont certains, à l’époque légèrement postérieure où se déroule le roman, se souviennent avec colère. Elle n’aurait pas dû faire ça, et l’Allemagne n’est pas décidée à recommencer ce que la plupart de ses habitants considèrent comme une grossière erreur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs